Mot-clé - turquie

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, août 21 2005

C'est la fin des vacances...

... et le retour est un peu dur.

Deux semaines de vacances, la première près de Chambéry (balades, soleil, vin blanc, et 4° le matin au réveil... glagla...), la seconde en Turquie (visites de différentes villes, balades en Cappadoce, Raki et une chaleur plus que suffisante...). Bref que du bon :)

Le retour s'est fait dans la nuit de vendredi à samedi, nuit blanche pour l'occasion. Du coup, j'étais complètement à la masse samedi, j'ai juste pris la peine de récupérer mes photos que je vais trier aujourd'hui. Il faut que je liste un peu ce que j'ai vu en Turquie (ce que j'avais déjà fait pour l'Égypte), que je rattrape mon retard en mail et blog, que je me repose un peu, que je range un peu le capharnaum représenté par mon appart. Cette journée va aussi être dure.

Apparemment, tout le monde n'était pas en vacances, j'ai au moins un guide pratique à mettre à jour sans parler de BLFS (la version 6.1 est-elle sortie ?).

Bref, c'est le retour de vacances.

vendredi, août 19 2005

Turquie - jour 7 - Mausolé vert, Mosquée verte, le tout à Bursa

Pour notre dernier jour, départ pour Bursa : le début en ferry-boat (petite balade sympa mais courte... j'allais oublier de dire que les méduses sont nombreuses ici), la suite en bus (bien moins cool).

En arrivant à Bursa, nous avons commencé par la visite du Mausolée Vert. L'intérieur est assez petit mais très décorée, très colorée. Nous avons continué par la visite de la Mosquée verte. Cette mosquée est toujours utilisée pour les prières, il a donc fallu se faire discret. En entrant, il y avait un petit espace pour déposer ses chaussures. Là aussi, un intérieur très colorée, vif même si un peu détérioré. Il n'empêche que ces lieux sont toujours très beaux.

Après les deux visites, nous avons déjeuné (kebab :) ) puis nous sommes reparti pour Izmir... en fait pour un peu plus loin où une partie du groupe va continuer son séjour. Pour nous, ce sera départ à 1h de l'hôtel, décollage à 5h pour arriver vers 8h30 à Paris.

jeudi, août 18 2005

Turquie - jour 6 - Mosquée bleue, Sainte Sophie, Palais de Topkapi, Balade sur le Bosphore

Aujourd'hui, pas de bus mais un programme chargé.

Nous arrivons sur la place de l'hippodrome. J'ai l'impression d'être en Égypte car j'ai en face de moi deux obélisques. Bon, elles sont moins grandes et moins majestueuses qu'en Égypte mais quand même, c'est toujours impressionnant. Nous commençons par la mosquée bleue. Le bâtiment est immense. Pour entrer dans la mosquée, nous devons évidemment nous déchausser, couvrir les épaules et bustes des demoiselles... Une fois entrés, il est enfin possible de s'extasier devant la décoration intérieure. Tous les murs sont richement décorés, très colorés : il n'y a pas à dire, l'intérieur d'une mosquée est beaucoup plus gaie qu'une église. Bref, regardez les photos, ce sera bien mieux que mes discours peu éloquents.

Nous partons ensuite pour Sainte-Sophie. L'intérieur est moins joli à première vue mais c'est certainement dû aux travaux de restauration. Il est possible de monter aux deuxièmes étages où certaines fresques peuvent être admirées partiellement.

Dernière visite de la matinée, le palais de Topkapi : certainement mon meilleur souvenir du voyage. C'est une immense batisse comprenant de nombreuses pièces. Parmi celles-ci, il est possible de visiter les cuisines, le harem (supplément payant), la salle du trésor (aussi payant). Khad et moi n'avons pas pris les suppléments et nous avons déjà eu du mal à tout voir, tellement le palais est grand. Il est particulièrement bien placé pour fournir de nombreux points de vue sur le Bosphore. Enfin, c'est un endroit très calme, très reposant. C'est notamment dû aux jardins.


Après déjeuner, nous partons à un « défilé de vêtements ». Puis, nous partons pour le grand bazar, un espèce de super souk. Rien de particulier à dire à part que les vendeurs sont peu aimables et ne veulent pas marchander (ils auraient tort de le faire vu le nombre de couillons^Wtouristes qui viennent y acheter des souvenirs. C'est cher, il fait chaud... on peut sortir ?

Nous avions pris la balade sur le Bosphore en supplément et je ne le regrette pas. Certes, ce n'était pas très long mais ça permet de regarder la ville d'une autre façon. Nous découvrons ainsi les deux rives, l'européenne avec des habitations serrées les unes contre les autres, et l'asiatique où les habitations, moins riches, sont plus espacées. On redécouvre la ville à bord du bateau : les différentes mosquées, la tour Galata, etc.

Après dîner, je pars me coucher alors que les autres vont aux hamam... les chanceux... je suis bien trop crevé pour faire quoi que ce soit.

mercredi, août 17 2005

Turquie - jour 5 - la Cappadoce, Ankara, Istanbul... 800 km

Départ à 7h... cette fois pour une balade de 800 km, glups, pour rejoindre Istanbul.

Après une matinée complète de bus, nous arrivons à Ankara. Nous commençons avec la visite du mausolée d'Ataturk. Il s'agit d'un immense bâtiment pour un homme immense. Le bâtiment, en lui-même, est très impressionnant mais sans fioritures. Le musée est particulièrement grand, suffisament pour s'y perdre cent fois. Bref, en effet, nous avons un peu perdu la notion de l'heure et nous sommes arrivés avec vingt minutes de retard. Le guide n'était pas content du tout. Ceci dit, peu importe, il n'avait pas à nous lâcher tout seul sans explications, sans nous prévenir que le musée était particulièrement grand et en nous laissant si peu de temps.

De coup, pour la visite du musée des civilisations, il nous a pris en main dès le début, nous a fait visité le musée (avec explications) en à peine vingt minutes. Après, nous avons eu un peu de temps libre pour visiter réellement. Encore une fois, nous avons manqué de temps mais sommes arrivés premiers au bus.

Après le déjeuner, nous avons repris la route pour Istanbul. Nous avons même eu droit aux bouchons dans cette ville de 14 millions d'habitants. Après le dîner, nouvelle balade à pied. Nous avons marché au hasard et nous avons eu la chance d'admirer la tour de Galata du bas (il était bien trop tard pour monter).

mardi, août 16 2005

Turquie - jour 4 - la Cappadoce

Une balade d'une heure et demie après le petit-déjeuner, ça aide à digérer :)

La vallée de Gorëme est magnifique. Je n'avais jamais vu de paysage ainsi fait. Regardez les photos, je n'arrive même pas à trouver de mots pour décrire ce paysage. Lunaire pourrait être assez proche si je savais à quoi ressemblait un paysage lunaire. En fait, je pense qu'Opodo a voulu dire dans son descriptif que cela ne se retrouve nul part ailleurs sur Terre.


En fait, la journée a été composée de différents arrêts (après un arrêt commercial, un arrêt paysage, etc.). Aux paysages si étonnants et dissemblables succèdent les magasins si communs et si ridicules. Nous avons aussi rencontré Xavier, un Breton, qui a profité de la possibilité de faire un tour de trois jours dans la Cappadoce en cheval avec un guide. Sandrine est même monté sur le cheval pour un mini tour... marrant :)

Nous visitons une fabrique de tapis, belle euphémisme pour attrape-touriste.

Après le déjeuner, nous sommes partis visiter le village d'Uchisar. Là-aussi, des paysages vraiment étonnants. Certaines habitations dans la roche sont visitables. Il existe même quelques chapelles. Les fresques sont splendides (on ne dira pas la même chose de mes photos des fresques, malheureusement... sans flash, dans une demi-obscurité, ce n'est pas aisée).

Nous finissons tôt (17h30). Nous en profitons pour nous balader en ville, acheter un convertisseur prise électrique américaine/prise française, faire un coucou à Isabelle, envoyer quelques mails dans un café Internet.

Le dîner a aussi été pris à l'hôtel. Après une balade en ville, nous nous arrêtons à un café où une grosse discussion commence. Je commence à fatiguer.

lundi, août 15 2005

Turquie - jour 3 - 600 km et le musée de Mevlana

Départ à 7h... et c'est parti pour 600 km de bus... :)

Le premier arrêt concerne la visite du musée de Mevlana, poète mystique de l'ordre des derviches tourneurs. Il s'agit en fait d'une ancienne mosquée. L'intérieur est impressionnant de couleurs et de beautés. Tous les murs sont paints. Il y a aussi des anciens livres, tous magnifiques (je n'ose pas compter le nombre d'heures qu'il a fallu pour l'écrire/le dessiner). L'extérieur de la mosquée est tout aussi beau. J'aime beaucoup moins le jardin... peu de fleurs, surtout du gazon... loin des jardin anglais que j'aime tant.


Retour au bus pour une assez longue durée, puis visite d'une ville souterraine dans la Cappadoce. L'intérieur va assez profondément sous terre. Évidemment, les couloirs sont étroits, très étroits. À l'extérieur, certains habitants vendent des poupées locales. Ça ne fait pas du tout plaisir au magasin officiel qui les chasse sans aucun ménagement. Cette scène ne me plaît pas du tout.

Nous arrivons à l'hôtel vers 20h30, complètement crevés. Après le dîner, nous sommes partis nous balader en ville... nous avons surtout passé notre temps dans les magasins de souvenirs. Nous rencontrons Isabelle, une française qui a décidé de vivre en Turquie après avoir rencontré Mehmet, son mari, lors de vacances en Turquie. J'ai fini par acheter un miroir et un coffret à bijoux, Khad a profité de bons prix sur les bijoux.

dimanche, août 14 2005

Turquie - jour 2 - Éphèse, la Maison de la Vierge Marie, Pamukalle

Pour une fois, le réveil est à une heure normale (8h). Ça fait du bien, je suppose que c'est la suite du repos (comme la piscine hier), un repos avant une semaine de bus... N'y pensons pas...

À 9h, le bus part. Nous sommes 35, le guide, Tarkam, commence à se présenter en un français hésitant. Il nous parle un peu de tout mais surtout de notre première visite : la ville d'Éphèse. La ville est complètement visitable... même si en ruine. Cette ville sainte, située originellement au bord de l'eau (et actuellement à 17 km de la mer) comporte de nombreux vestiges, certains particulièrement impressionnants. Nous avons donc pu admirer des agoras, deux amphithéâtres, les latrines (sic) ainsi qu'une bibliothèque. Le guide a passé une heure à nous expliquer différents édifices puis nous a laissé une bonne heure pour visiter nous-même et pour prendre quelques photos.

Après avoir monté des pentes bien raides pour un bus, nous arrivons du côté de la maison de la Vierge Marie. La visite sera courte, le guide ne peut pas nous accompagner. Je ne vois aucun intérêt à ce lieu sauf, bien sûr, pour les croyants... certainement la visite la moins intéressante du séjour (j'enlève évidemment des visites les arrêts commerciaux et les visites de fabriques artisanales, comme au bon vieux temps... qui ne sont que des visites commerciales). Par contre, il faut bien avouer que le paysage vu du bus pour y arriver est magnifique.

De retour au car, nous sommes partis prendre notre déjeuner dans un restaurant "typique" (comprendre, à touristes). Ceci dit, c'était bon, suffisant pour rassasier le plus affamé d'entre nous. Ça nous a aussi permis de commencer la constitution de notre petit groupe, un point très important du voyage.

De nouveau, retour au bus pour un bon moment. Dans la journée, 400 km nous attendaient et c'est à cet instant qu'on en a fait la majeure partie. Ceci dit, nous n'avons pas réellement souffert du voyage, j'avais peur que ce soit bien plus pénible.

La "visite du site d'Hiérapolis", comme le dit si bien la brochure d'Opodo, est un simple arrêt où nous pouvons prendre quelques photos. Réellement, je n'ai compris qu'il s'agissait de cela qu'au retour quand mes parents, qui ont fait le même voyage, m'ont montré leur photos et que leur légende l'indiquait... Décevant pour le moins.

La dernière visite a été, au contraire, bien plus époustouflante. Il s'agit de Pamukalle. Il s'agit d'une source très calcaire, tellement calcaire que ce dernier a imprégné les roches de la montagne à un point qu'on pourrait se croire à la montagne en hiver. L'eau est chaude, elle est supposée être bénéfique pour la santé. Le site est une merveille pour les yeux (tout en ne faisant pas mal aux yeux, je craignais qu'il y ait beaucoup de réverbérations mais c'est loin d'être le cas). On peut facilement se promener, le chemin est beaucoup moins glissant que ce que disait le guide. Bref, un endroit magnifique pour se promener.

Ensuite, le bus nous a amené à l'hôtel. Nous avons eu le temps de profiter de la piscine (y compris d'un espèce de sauna). Une douche et au restaurant de l'hôtel. Ce sera buffet tous les soirs. Mais c'est bon. Le soir, nous sommes partis dans la ville pour voir de plus près Pamukalle la nuit. J'ai pris une photo mais elle ne donne rien. Nous avons continué notre balade dans la ville, nous avons rencontré une jeune Nantaise venu rejoindre sa famille pour les vacances d'été (elle nous a donné quelques conseils, elle avait l'air contente de rencontrer des français... on ne devait pourtant pas être les premiers).

samedi, août 13 2005

Turquie - jour 1 - le voyage

Arrivés à 7h pour un départ à 8h30. Rien à dire de particulier, les formalités se sont effectuées plutôt rapidement. La douane m'a fait vider entièrement mon sac à dos (le PMP, le téléphone portable, l'appareil photo, les bouquins, etc.). Le vol s'est passé sans encombre... bon, je n'ai rien compris à ce que disait l'hôtesse lors des consignes de sécurité, y compris quand elle parlait en ce qui ressemblait à de l'anglais, mais ce n'est pas grave, ça ne doit pas être bien différent qu'avec la compagnie égyptienne.

Arrivés à Izmir, nous trouvons péniblement le car pour le circuit touristique. Notre guide nous accueille, il a l'air sympa et jeune. Le reste du groupe nous rejoint, nous partons donc à l'hôtel. Bon, c'est clair, ce n'est pas aussi classe qu'à Hurghada mais nous avons quand même une piscine. L'après-midi s'est passé dans la piscine, à se détendre, à se préparer à une semaine bien fatiguante.

Buffet pour le repas du soir, spécialités locales (ça nous change des buffets en égypte composés en très grande majorité de pâtes, de pommes de terre et de riz). Nous mangeons de bon appétit car nous n'avons rien eu à midi (à part dans l'avion, un espèce de truc assez ridicule vers 11h). Dans la soirée, nous sommes restés à côté de la piscine en regardant un mariage turque dans l'autre partie de l'hôtel avec Claire et Bouchra que nous avions rencontré un peu plus tôt lors d'une baignade.