jeudi, juin 26 2008

Sortie de la version française de LFS, version 6.3

Je n'ai pas réalisé cette mise à jour. Le coupable (si on veut :) ), c'est Jean-Philippe Mengual. Pour cette version, je me suis occupé d'une simple relecture de l'orthographe et de l'enregistrement sur le CVS. Jean-Philippe a l'air intéressé pour devenir le mainteneur du projet de traduction de LFS (et de HLFS et de BLFS... il a du boulot et, je l'espère, du courage :) ).

En attendant que tout ça se mette en place, la nouvelle version est disponible ici.

Félicitations à Jean-Philippe \o/

vendredi, juin 1 2007

État des lieux pour LFS

On m'a récemment demandé un résumé de la situation. Bien que je l'ai déjà envoyé par mail, en voici une version un peu remaniée, mais complète.

Johan a arrêté depuis bien longtemps de s'occuper de LFS. J'ai en quelque sorte pris sa succession après avoir bien travaillé comme traducteur/relecteur sur la version française de LFS. J'ai donc continué la coordination, attaqué traductions et relectures de plus belle. J'ai même lancé le projet de traduction de BLFS. Cependant, la partie BLFS est vraiment très très grosse, beaucoup trop grosse pour une seule personne. J'ai donc décidé d'abandonner cette partie pour assurer le minimum : LFS. Comme je m'occupe aussi d'autres traductions et que je me passionne de plus en plus pour PostgreSQL et sa communauté, il m'est devenu difficile de continuer à m'occuper de LFS. Mais le coup de grâce a été la version 6.2. Il est impossible de faire un diff entre la version 6.1.1 et la version 6.2 à cause d'un bête problème d'indentation. Du coup, ça représentait un boulot considérable et je n'en ai plus l'envie. Sans parler du fait que le groupe de développement de LFS n'a plus les mêmes motivations qu'au tout début. L'équipe a changé de nombreuses fois, pour différentes raisons. Ce n'est plus mon LFS, celui que j'ai connu et que j'ai aimé. Bref, tout cela fait que je souhaite passer la main.

Plusieurs personnes ont essayé mais ont rapidement abandonné. C'est le risque. Il faut bien comprendre que passer son temps libre sur une traduction n'est pas forcément éclatant pour tout le monde. Et le retour est assez mince.

Actuellement, une personne relit la version 6.1.1. Vincent travaille sur le chapitre 5 depuis deux mois. Il a déjà relu les chapitres 1 à 4, sans parler du prologue. J'espère qu'il arrivera à le relire entièrement et qu'il pourra ensuite participer à la traduction de la version 6.2.

J'ai deux autres personnes, un couple, qui traduisent la version 6.2. Ils ont traité le prologue que je dois relire pour application sur le CVS. C'est en haut de ma liste de choses à faire. J'espère pouvoir m'en occuper ce week-end car ils attendent le prochain chapitre.

Quant à BLFS, je n'ai aucune illusion. Ce n'est pas pour tout de suite.

Maintenant, que pouvez-vous faire ? le mieux serait d'aider Katty et Laurent sur la traduction de la version 6.2. Si vous préférez relire, je peux vous donner à relire la traduction du prologue. Quant à reprendre le projet à votre compte, ma fois, ce serait avec joie. Je souhaite ne plus avoir à m'en occuper. Mais pour cela, je tiens à m'assurer que la personne à qui je refile le bébé soit une personne attentive aux besoins du projet. Donc il faut déjà contribuer pour pouvoir prétendre.

Voilà. Un état des lieux un peu long mais nécessaire.

mercredi, mars 7 2007

Un cocktail peu ragoûtant...

Beaucoup de fatigue, peu de motivations... si seulement j'en profitais pour dormir, mais non, je zone...

Pourtant, il en reste du boulot. Je travaille un peu sur la traduction du site web officiel. J'ai pas mal de choses en vue pour pgAdmin. Sans compter que je vais faire partie du comité pour la (les ?) journées PostgreSQL organisées en Italie. Mais, vraiment, je n'arrive pas à me lancer dans un projet.

J'ai juste trouvé la force de valider les relectures de Vincent sur LFS-6.1.1. Son travail est vraiment intéressant, ses tournures de phrase sont beaucoup plus compréhensibles que moi. J'espère qu'il aura la motivation pour faire la mise à jour LFS-6.2.

mercredi, août 9 2006

Sortie de LFS-6.2

Oui, c'est pas récent comme news mais je fais mieux que pour ABS-4.0 cette fois-ci :)

LFS est sorti le 2 août en version 6.2, je vais essayer de m'en occuper pendant mes vacances... mais aucune promesse pour l'instant.

Mise à jour : euh... je me demande s'ils le font exprès... bref... ils ont décidé, semble-t'il, de bien justifier les balises ; du coup, le diff ne sert à rien, ça sent la traduction complète... bien envie d'abandonner cette trad, moi :-/

Mise à jour 2 : bon, ce n'est pas gagné du tout. Même en virant les espaces en trop, Kompare est tout désemparé. J'ai bien peur qu'il faille tout retraduire... fuck... vais-je le faire ?

lundi, juin 5 2006

Travaux du week-end

Samedi

  • corrections du manuel LFS ;
  • modification du bulletin d'adhésion (montant passant à 10 €, « nouveau » logo par nessie) ;
  • lecture du « User Interface Design for Programmers » de Joey On Software ;
  • modification de pg.css.

Dimanche

  • modification de pg.css et création de pg-print.css ;
  • corrections du manuel LFS suite au mail de Marc ;
  • lecture de « Ruby on Rails ».

samedi, juin 3 2006

Suite LFS

Maintenant que j'ai un peu ravalé ma fierté, j'ai corrigé le deuxième problème dont m'a parlé Alexander. J'en ai aussi profité pour faire une lecture rapide des versions anglaise et française, côte à côte, pour s'assurer que les commandes étaient identiques des deux côtés. Cela a bien été le cas. Je suis maintenant rassuré : il n'y a pas d'erreurs flagrantes dans les scripts. Cependant, j'ai quand même corrigé plusieurs fichiers pour d'autres problèmes. J'en ai aussi profité pour corriger l'afficher du caractère œ.

LFS

Désolé mais je n'ai pas le coeur à chercher un titre.

J'ai reçu aujourd'hui deux mails de personnes me remerciant pour la traduction du manuel LFS. Ça fait déjà plaisir. L'un d'eux me signalait une erreur que je me suis précipité à corriger. L'autre indiquait avoir lu que j'avais abandonné la mise à jour du manuel BLFS et qu'il souhaitait m'aider. Ça fait encore plus plaisir. Du coup, j'affutais ma plume pour lui écrire. Je devais lui décrire comment m'aider dans ce projet. Par acquis de conscience, je suis allé sur les archives des listes de discussion de LFS pour savoir si une nouvelle version était sortie (oui, je ne suis abonné qu'à la liste française, je n'ai pas le temps de lire les autres listes). J'ai fini par tomber sur ces deux messages : Proposal: new requirements for referenced translations et problem with french doc about udev. Dans ce dernier, Alexander Patrakov indique clairement, noir sur blanc, que la traduction est mauvaise, qu'il l'a déjà dit et que personne ne devrait l'utiliser... hum... j'avoue que ça a un peu de mal à passer... Qu'il le pense, soit. J'avoue que je ne pense pas que mes traductions soient super géniales mais de là à dire qu'elles sont mauvaises et à éviter comme la peste... non, désolé, ça ne passe pas.

Je viens donc d'envoyer un mail à ce cher monsieur qui ne m'avait évidemment pas prévenu des problèmes présents dans la doc. Ni lui ni un autre d'ailleurs. Je suis dégoûté. Bêtement, j'ai quand même corrigé le problème indiqué dans le premier message.

Complètement dégoûté.

Le pire, c'est que je n'attends pas de réponse à mon message... (message pourtant gentil, ouvert et ne faisant que demander plus d'informations pour corriger).

Mise à jour
Contrairement à ce que je pensais, Alexander m'a répondu. Je dirais presque qu'il m'a répondu gentimment. En fait, il a eu connaissance de deux problèmes : sysklogd-1.4.1-signal-1.patch not found et problem with french doc about udev. Il est désolé de ne m'avoir pas prévenu. Il me conseille d'utiliser jhalfs pour comparer les scripts. Comme je ne connais pas cet outil, je vais regarder ça. Je vais corriger le patch de sysklogd et, lundi, première heure, j'imprime la version anglaise et la version française, et je relis tout. Car je peux me plaindre de la façon dont ça a été dit mais je ne peux malheureusement pas contester le fait que deux pages contiennent de fausses indications.

vendredi, avril 21 2006

Génération superbe pour LFS, suite des aventures pour PG

J'ai fait un petit break sur le manuel de PostgreSQL et j'ai terminé celui de LFS. J'ai repris les scripts de génération et les feuilles de style de la version originale. Après personnalisation (principalement le remplacement des URL vers internet par des chemins locaux), j'arrive enfin à ce que les images et la feuille de style soient prises en comptes sur la génération HTML et sur la génération du PDF. J'ai aussi fait quelques corrections pour avoir un document XML valide.

Je suis retourné ensuite au manuel de PostgreSQL. migus a découvert que les sources XML n'étaient pas valides. J'avais pourtant bien utilisé xmllint mais j'avais seulement demandé une vérification de la syntaxe XML, pas une validation par rapport à la DTD DocBook. Un « xmllint --valid » plus tard et je me retrouve avec plus de 1300 erreurs ! La correction a été assez longue, principalement des balises mal positionnées par rapport aux autres, une erreur invisible en SGML. Malheureusement, ça n'a pas suffit. Arrivé à la page 422, la génération s'arrête pour la même erreur qu'avant... m'en fous, je finirais bien par l'avoir !

mercredi, avril 19 2006

Suite de mes aventures dans le beau monde de XSLT et FOP

J'ai fini par comprendre le problème de l'erreur du make pdf d'hier. Voici comment je suis arrivé à générer un PDF avec fop...

Le fichier .fo généré par xsltproc est un peu bordélique. J'ai donc commencé par ranger les balises une par une avec la commande sed suivante :

sed 's/>/>
/g' lfs-pdf.fo > lfs-pdf2.fo

L'erreur étant internal-destination or external-destination must be specified in basic-link, j'ai recherché tous les basic-link du fichier .fo :

grep "basic-link" lfs-pdf2.fo

ce qui me donne à peu près ceci

[... j'en coupe une grosse partie ...]
<fo:basic-link internal-destination="ch-system-pwdgroup">
</fo:basic-link>
<fo:basic-link internal-destination="ch-system-man-pages">
</fo:basic-link>
<fo:basic-link internal-destination="">
description</fo:basic-link>

Le dernier internal-destination est bien vide. Comme il ne contient rien de bien intéressant, j'ai supprimé toute la cellule, à savoir les lignes suivantes :

<fo:table-cell>
<fo:block>
<fo:basic-link internal-destination="">
description</fo:basic-link>
</fo:block>
</fo:table-cell>

La génération ne pose plus aucun problème ! J'ai un superbe PDF pour LFS que vous pouvez voir sur le site de la traduction de LFS (superbe dans le sens joli et utilisable... en effet, les liens sont disponibles, les numéros de page sont exacts... un vrai bonheur). Très content, je me suis mis en tête de faire celui du manuel de PostgreSQL. Je modifie un peu le script Makefile pour tenir compte des spécificités de ce manuel. Malheureusement, j'obtiens une erreur bien gênante :

Exception in thread "main" java.lang.OutOfMemoryError

Y compris après avoir modifié FOP_OPTS pour lui donner 1 Go de mémoire, rien à y faire, il s'arrête à la page 252.

Google me dit gentiment de changer de processeur FO... mouais, me suis déjà embêté à installer celui-là. Les autres sont soit propriétaires soit non disponibles via apt-get... pfff. Je testerais ce soir la génération d'un fichier HTML complet que je balancerais à html2ps, puis ps2pdf.

jeudi, avril 13 2006

Mise à jour disponible pour LFS-6.1.1

Ça a été beaucoup plus rapide que ce que je croyais. J'en ai profité pour corriger le contenu du site car il y avait pas mal d'erreurs.

En ce qui concerne BLFS, je pense que je vais le traduire à nouveau mais que je vais attendre la prochaine version, histoire de débuter dès sa sortie... ça m'évitera de terminer après la sortie d'une prochaine version. Cela pourrait arriver assez rapidement si j'en crois ce message de Randy Mc Murchy (un nouveau ? en tout cas, je ne le connais pas).

Oh, au fait, la mise à jour, c'est ici.

mardi, avril 11 2006

LFS-6.1.1

Après quelques semaines de glandage, je me suis remis à bosser un peu. J'ai même entamé la mise à jour de LFS en version 6.1.1. Je retrouve ce guide avec un très grand plaisir. J'avais oublié à quel point il est excellent. Dommage que le projet en lui-même ait perdu de son âme (réflexion personnelle suite à la démotivation/démission d'un grand nombre d' « anciens » de LFS, à un guide de plus en plus complexe et qui risque de perdre de vue son but principal : apprendre à la foule comment se construit un système Linux en n'utilisant que les sources des programmes... je le redis, c'est une impression personnelle).

Bref, je me remet au boulot et, malgré tous mes reproches, LFS me plaît toujours autant.

mercredi, août 24 2005

Linux From Scratch

J'ai commencé la traduction avec le livre Linux From Scratch. En fait, j'ai même commencé à contribuer au libre avec cette traduction. Je me rappelle, c'était en décembre 2001. Johan avait décidé d'arrêter la coordination pour toute sorte de raison. Je n'avais encore jamais participé à quoi que ce soit dans le domaine du libre. J'installais ma distrib sans problème, pour Linux From Scratch, c'était les doigts dans le nez... Je me suis proposé tout en demandant plus d'informations. Finalement, Johan a accepté que je coordonne en partie ce projet. J'ai fini par être tout seul dessus, Johan étant bien trop occupé. J'ai donc commencé avec la version 3.1. Je m'y suis mis à fond, en travaillant sur la traduction, la relecture de LFS mais aussi en développant TNT, un petit logiciel web sensé faciliter la réservation des documents à traduire/relire. LFS-3.1 terminé, on a commencé à penser aux autres projets LFS : BLFS, les hints, la FAQ, le site. C'est en février 2002 que je suis allé au FOSDEM où j'ai rencontré Johan (ainsi que Maxime Petazzoni, j'avais oublié :) ). La traduction de BLFS a commencé au mois d'août 2002. Un travail de titan. Puis est apparu le site de la communauté francophone LFS. Puis, puis... beaucoup de choses... on se rappelle encore du piratage du tuxfamily.org, de mon intégration dans l'équipe de traduc.org, du nouveau site lfs.traduc.org... du travail, énormément de travail... quatre ans de travail acharné. À quoi suis-je arrivé ? un site à jour, chaque version de LFS et de BLFS est traduite... sauf les deux dernières de BLFS. Quel a été mon principal échec ? plus aucun contributeur... c'est très difficile d'avoir des contributeurs, surtout quand on a trop de projets dans les bras.

Pourquoi toute cette petite partie nostalgie ? je ne sais pas... soit pour faire passer la pilule qui suit, soit pour me faire regretter mon choix... un choix pas évident à faire. J'ai décidé de laisser la coordination du projet LFS à qui voudra bien s'en occuper. Je ne sais pas qui. Je ne vois pas qui pourrait reprendre ce travail. Mais, quatre ans après Johan, il me semble que c'est à mon tour de donner sa chance à la personne qui souhaitera s'investir dans ce projet. Donner ce poste à quelqu'un d'autre, c'est aussi, potentiellement, redonner de l'élan au projet LFS. C'est aussi redonner de l'élan aux projets que je conserve (j'aurais plus de temps à leur consacrer).

En attendant de trouver quelqu'un, je continuerais le travail... mais avec beaucoup moins de ferveur qu'auparavant. La période où je me levais à 6h pour bosser deux heures sur LFS avant d'aller au boulot est révolue. Je me lèverais toujours aussi tôt mais pour d'autres projets : PostgreSQL mérite toute mon attention, KDE en mériterait plus... et j'espère continuer la traduction du guide ABS. Quant à mes guides pratiques, ce ne sont pas eux qui m'accaparent, je leur resterai donc fidèle... pour l'instant en tout cas.

Voilà, toute proposition est la bienvenue. Je vais aussi envoyer un message sur lfs-traducfr et sur traduc.org pour trouver un coordinateur convenable.

dimanche, juillet 24 2005

Dans la collection « Je fais mumuse avec sed »

À chaque nouvelle mise à jour de la traduction de LFS, je m'amuse à modifier tous les fichiers du site web. En effet, ce site est totalement statique. Je ne reviendrais pas sur les avantages d'un site statique car, en l'occurence, c'est son défaut qui m'intéresse aujourd'hui. Comme ce site est totalement statique, le menu à droite est présent sur toutes les pages. Cela veut dire que si je veux ajouter un élément dans le menu, je suis obligé de modifier toutes les pages... ce n'est vraiment pas un petit inconvénient vu que je compte 488 pages sur ce site (principalement à cause des pages de réservation pour chaque chapitre des livres LFS et BLFS). Auparavant, je me contentais de modifier les pages principales (une dizaine) mais çe ne me rendait pas très fier du travail réalisé. De plus, je faisais ça souvent rapidement : je corrigeais un menu d'un fichier puis je partais dans un copier/coller de folie sur les autres pages. Malheureusement, le menu indique sur quelle page vous vous trouvez en surlignant la ligne représentant la page... avec le copier/coller, tout le monde pensait rester sur la même page. Je devais donc quand même modifier chaque page manuellement.

M'étant amusé avec sed il y a peu de temps, je me suis dit qu'il serait bien que je me casse la tête une bonne fois pour toutes, histoire de règler définitivement ce problème. La règle est simple : remplacer tous les « LFS-6.0 » par des « LFS-6.1 ». La commande sed suivante le fait (sur un seul fichier, mais on verra ce problème plus tard) :

sed -e 's/LFS-6.0/LFS-6.1/g' downloadmanual.html

Pas mal... mais je me rend compte que, si le texte affiché est bien en majuscule, les liens, eux, sont en minuscules. Très bien, corrigeons cela...

sed -e 's/LFS-6.0/LFS-6.1/gi' downloadmanual.html

Trop facile... ah oui, mais, du coup, mes liens se retrouvent en majuscules... grmblll... bon, nouvelle tentative :

sed -e 's/\(LFS\)-6.0/\1-6.1/gi' downloadmanual.html

Les parenthèses me permettent de conserver l'état dans une première sauvegarde, le \1 permet de la restituer. Très bien. Ah, ce n'est pas fini, il semble que mes liens BLFS-6.0 se soient aussi transformés en liens BLFS-6.1... déjà que la mise à jour de BLFS-6.0 n'est pas terminée, je ne vais pas non plus passer tout de suite à la version suivante :) nouvelle rectification

sed -e 's/\([^B]\)\(LFS\)-6.0/\1\2-6.1/gi' downloadmanual.html

Oula, c'est tout de suite plus compliqué. [^B] veut dire tout sauf le caractère B. Je le sauvegarde pour pouvoir le restaurer après, histoire qu'il ne soit pas supprimé dans la bataille.

Il ne reste plus qu'à écrire le petit script qui se charger de modifier tous les fichiers :

find . -name "*.html" | while read fichier
do
  mv ${fichier} ${fichier}.bak
  cat ${fichier}.bak | sed -e "s/\([^B]\)\(LFS\)-6.0/\1\2-6.1/gi" > ${fichier}
done

Voilà, c'était facile, pas cher et ça fait gagner beaucoup de temps.

jeudi, juillet 21 2005

Quelques news de mes activités de traduction

Ça va être un peu en vrac mais j'ai assez peu de temps pour écrire ce billet :

Dans la liste des trucs restant à faire :

Mise à jour : le document « Ethernet Bridge + Netfilter » est traduit par François Romieu, il faut donc que j'attende sa mise à jour.

mardi, juillet 12 2005

LFS-6.1 est sortie, la mise à jour commence...

LFS-6.1 est sortie ce week-end, j'ai donc commencé aujourd'hui la mise à jour. J'ai un peu avancé ce matin : annexe A, chapitres 1, 2 et 3. La suite pour mercredi, la fin jeudi ?

Pourquoi pas ? :)

lundi, juillet 4 2005

LFS-6.1-pre1 à tester

Ceux qui souhaitent tester la future version 6.1 de LFS peuvent se précipiter sur leur miroir favori. Évidemment, cette version n'est pas encore disponible en français. L'idéal serait que je commence immédiatement la mise à jour. Malheureusement, j'ai commencé la mise à jour de BLFS-6.0 depuis un petit moment et les RMLL commencent dans quelques heures. Bref, je ne sais pas quand je vais commencer cette mise à jour. Peut-être que je vais commencer par un diff pour voir un peu l'étendue des dégâts.

lundi, juin 6 2005

Slashdot sur LinuxFromScratch

Suite à un billet sur Slashdot, je viens de découvrir deux articles assez intéressants sur LFS.

Le premier, « How to build your own Linux distribution » vient de developerWorks, le site d'IBM. L'article présente rapidement ce qu'est LFS et ses différentes composantes, BLFS, HLFS, etc.

Le deuxième, plus intéressant à mon goût, s'intitule « Linux From Scratch, A tour ». Il détaille toute la phase de démarrage d'un système LFS. Il se situe donc après toute la partie d'installation. Il contient notamment un joli graphique représentant la séquence d'exécution (LILO, puis le noyau, puis init, puis les scripts...) permettant d'arriver au login. Simple et propre.

samedi, avril 16 2005

Quelques informations sur mes différents projets...

LFS et BLFS
Je me suis planté, LFS-6.1 n'est pas encore sorti (la date officiellement proposée est le 23 avril)... en fait, seule la branche a été créée. Donc, dans ma liste de chose à faire, j'ai encore le LiveCD de Jeremy et la mise à jour de BLFS-6.0 (début des travaux : mi-mai). En attendant, j'ai ajouté une news sur le site, corrigé les pages de réservation suite aux deux derniers fichiers traduits (changelog et toolchainnotes) pour LFS-6.0 et regénéré la version.

ABS
Le script cdll devrait être traduit à la fin du week-end. Lundi, je commence la mise à jour pour la version 3.3 en espérant finir dans la semaine (ce qui n'est pas impossible).

PostgreSQL
Les deux manuels sont disponibles sur le site, ce dernier a été revu pour intégrer les deux manuels, un mail a été envoyé sur pgsql-fr-generale pour donner quelques informations sur la traduction et demander des relecteurs. Reste encore le fichier release.sgml.

Voilà, voilà... ça fait du bien de faire un peu de ménage et savoir un peu mieux où on se dirige. Donc, pour les prochains jours, c'est ABS.

samedi, avril 2 2005

LFS-6.1 disponible dans deux semaines

La branche 6.1 de LFS est taggée. Elle est même disponible en test mais sa sortie officielle ne se fera que d'ici deux semaines au mieux... ce qui m'arrange car cela me laisse du temps pour terminer le manuel de PostgreSQL et pour m'occuper de la mise à jour d'ABS. Par contre, je ne me suis pas encore intéressé au diff entre version 6.0 et 6.1. J'espère que le boulot ne sera pas monstrueux.

Maintenant que cette version est sur de bons rails, la discussion sur les buts de la prochaine version a commencé... Voici les quelques premières pistes développées :

  • Support de plusieurs architectures, qui pourrait être bientôt disponible ;
  • Support du cross-build (j'avoue ne pas trop savoir traduire ce terme)... c'est-à-dire contruire LFS sur une architecture pour l'exécuter sur une autre ;
  • GCC-4.0.

Le premier semble intéressant mais je ne vois pas l'intérêt du second pour LFS. LFS vous permet d'apprendre comment est construit une distribution mais elle n'a pas pour but de vous faire comprendre le cross-build. J'ai un peu peur qu'on s'engage de plus en plus dans la voie d'une vraie distribution, ce qui n'était pas du tout son sujet au départ... ce qui lui fait perdre une grande partie de son intérêt. Dommage... enfin, nous verrons bien.

jeudi, mars 10 2005

Problèmes de génération...

Je ne sais pas bien ce que j'ai fait pour en arriver là mais, hier, impossible de générer les versions HTML de LFS-6.0[1] et du manuel de PostgreSQL. Pourtant, j'avais besoin de les générer : le premier parce qu'ayant terminé la mise à jour de LFS-6.0, j'aimerais bien qu'il soit disponible en relecture ; le second, parce que j'ai reçu quelques relectures et en ai fait moi-même pendant la mise à jour vers la 8.0.

Bref, j'ai tout d'abord résolu le problème du manuel de PostgreSQL en m'apercevant que j'avais perdu le fichier stylesheet.dsl. Le recopier, corriger quelques erreurs de balises et la génération était possible. Une bonne heure de travail quand même...

Pour LFS, je n'ai toujours pas bien compris. Grâce à un ancien billet, j'ai corrigé mon installation des XSLT. Un grand nombre d'erreurs ont disparu et il a donc pu commencer à générer certaines pages. Le problème a été plus complexe par la suite lorsque j'ai obtenu l'erreur :

XPath error : Invalid or inclomplete context

Oui, la faute d'orthographe est d'origine. Bon, j'ai fini par comprendre que c'était dû à un fichier. J'ai même trouvé les coupables que j'ai immédiatement châtié en supprimant la ligne responsable, à savoir :

<literallayout></literallayout>

Tous mes problèmes venaient de trois lignes comme ça dans plus de 200 pages de texte... sans commentaire. Enfin, maintenant que le livre est généré, j'ai pû remarqué que quatres pages n'étaient pas traduites. Donc, ce soir, je les traduis, je génère le livre et je met à jour le site pour proposer une relecture.

Notes

[1] je n'ai pas encore de version 6.0 disponible sur le site de la traduction française mais je compte m'en occuper ce soir

- page 1 de 2