Mot-clé - Vincent Cassel

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, novembre 16 2008

« Mesrine, l'instinct de mort »

Un brin violent pour moi, mais un excellent film. Vincent Cassel se fond complètement dans le personnage. Contrairement à Marion Cotillard et sa prestation dans « La môme Piaf », le maquillage est inexistant (ou encore mieux invisible). Non, vraiment, il m'a impressionné.

De plus, difficile de dire que le film glorifie Mesrine. Certains côtés de cette brute sont très sympathiques, mais d'autres donnent envie de vomir. Il est coléreux, incontrôlable, imprévisible, sans état d'âme. On voudrait le haïr, mais on a plaisir à suivre sa carrière. Très bizarre.

Bref, vivement la suite.

jeudi, janvier 17 2008

« Elizabeth »

Premier tome du tryptique. Moins bon que le second, mais néanmoins très bon. Cate Blanchett est excellente. Je suis bien moins enthousiaste pour les acteurs français. Seule Fanny Ardant s'en sort honorablement. À noter la présence de Daniel Craig dans le rôle du prêtre agent secret (oui, assez marrant quand on pense que ce film est sorti en 99 :) ).

Concernant l'histoire, encore une fois, peu de guerre, et principalement des manoeuvres politiques, des trahisons, des agents secrets... de la politique à l'état brut. A 21 ans, la princesse Elizabeth est emprisonnée parce qu'elle représente une menace pour sa soeur, la reine d'Angleterre. Elle arrivera néanmoins à échapper à la mort grâce à la « gentillesse » de sa soeur. Elle est assignée à résidence jusqu'à la mort de sa soeur, date à laquelle elle devient reine d'Angleterre. Que vont devenir les catholiques maintenant qu'une reine protestante est au pouvoir ? Va-t'elle accepter de se marier pour éviter une guerre à son pays qui se trouve dans un état lamentable ? Et à qui ? le français flambeur et libertin ou l'espagnol dévôt ?

dimanche, décembre 16 2007

« Les promesses de l'ombre »

Excellent film de David Cronenberg. Les acteurs principaux sont époustouflants. On retrouve avec plaisir Viggo Mortensen qui était aussi l'acteur principal de « A history of violence », un autre excellent film de Cronenberg. Vincent Cassel est très surprenant dans son rôle de fils du parrain de la mafia, pas à la hauteur du papa. Naomi Watts est un peu à la traîne par rapport à ses deux compagnons, mais c'est plus dû à son rôle qu'à elle (enfin, il me semble).

Évidemment, il n'y a pas que les acteurs. On pourrait écrire des pages et des pages sur l'histoire racontée. L'histoire est vraiment bien ficelée et tout à fait crédible. Les quelques scènes de violence en sont donc d'autant plus réalistes et fortes. Cronenberg est d'ailleurs connu pour ça : des histoires excellentes, mais très violentes. Il n'est donc pas étonnant que la violence soit encore bien présente, par petite touche mais bien musclée. Dans les bémols, que je retrouve aussi dans les commentaires allocine.fr des spectateurs, l'histoire est un peu courte, j'aurais bien aimé la voir continuer un peu.

Question photos, c'est du très bon. Bizarrement, je ne me souviens pas vraiment de la bande son... je devais être trop pris par le film.

Bref, c'est vraiment du grand Cinéma, celui avec un C majuscule. J'espère revoir rapidement le couple Cronenberg/Mortensen.

jeudi, janvier 13 2005

« Ocean' twelve »

Excellent film, plein de rebondissement, de chausses trappes... des dialogues bien sentis, des décors très propres... mais la bande son est encore le mieux... c'est jouissif comme film :)

J'ai beaucoup pensé à « Hors d'atteinte » en regardant ce film. Par exemple, pour la bande son (que je suis en train de me ré-écouter), mais aussi pour l'humour des dialogues bien ciselés.

Il ne me reste donc plus qu'à regarder « Ocean' eleven », en espérant qu'ils ne feront pas un « Ocean' thirteen ».