Mot-clé - Viggo Mortensen

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, décembre 16 2007

« Les promesses de l'ombre »

Excellent film de David Cronenberg. Les acteurs principaux sont époustouflants. On retrouve avec plaisir Viggo Mortensen qui était aussi l'acteur principal de « A history of violence », un autre excellent film de Cronenberg. Vincent Cassel est très surprenant dans son rôle de fils du parrain de la mafia, pas à la hauteur du papa. Naomi Watts est un peu à la traîne par rapport à ses deux compagnons, mais c'est plus dû à son rôle qu'à elle (enfin, il me semble).

Évidemment, il n'y a pas que les acteurs. On pourrait écrire des pages et des pages sur l'histoire racontée. L'histoire est vraiment bien ficelée et tout à fait crédible. Les quelques scènes de violence en sont donc d'autant plus réalistes et fortes. Cronenberg est d'ailleurs connu pour ça : des histoires excellentes, mais très violentes. Il n'est donc pas étonnant que la violence soit encore bien présente, par petite touche mais bien musclée. Dans les bémols, que je retrouve aussi dans les commentaires allocine.fr des spectateurs, l'histoire est un peu courte, j'aurais bien aimé la voir continuer un peu.

Question photos, c'est du très bon. Bizarrement, je ne me souviens pas vraiment de la bande son... je devais être trop pris par le film.

Bref, c'est vraiment du grand Cinéma, celui avec un C majuscule. J'espère revoir rapidement le couple Cronenberg/Mortensen.

lundi, décembre 5 2005

A history of violence

C'est un week-end très chargé en cinéma :)

Une très bonne histoire et des comédiens excellents (Viggo Mortensen m'a impressionné ; Ed Harris est un de mes acteurs américains préférés depuis Abyss) : encore une fois, c'est un excellent film. Attention quand même, l'hémoglobine coule à flot. Le cinéaste voulait que cela soit très réaliste : je confirme, ça l'est :)

La violence est au coeur du film, que cela aille de la tuerie dans le petit bar au fils qui règle son problème avec les poings. Dans certains cas, elle est justifiable, mais sans plus. Dans d'autres, elle est condamnable. Toute la vie de cette petite famille « comme toutes les autres » va se jouer là-dessus.

Un thriller vraiment différent de tout ce que j'ai pu voir. La fin est étonnante mais excellente.

Une explication du titre sur allocine.fr :

Contrairement à ce que pourraient penser des spectateurs non-anglophones en lisant le titre, le film ne retrace pas l'Histoire de la violence à travers les siècles. En anglais, « to have a history of violence » est une expression qui signifie « avoir un passé violent ».