Mot-clé - Sara Forestier

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, mai 17 2005

« L'esquive »

Le premier quart d'heure est un peu dur. Film sur les jeunes, il ne cherche pas à déformer quoi que ce soit. Du coup, vous avez intérêt à connaître votre verlan sur le bout des doigts, sinon c'est foutu pour vous. Même pas la peine d'y aller. Donc, le premier quart d'heure fut une période d'adaptation au langage. Même en comprenant, j'avais du mal avec leur rapidité à parler. Ce n'est pas facile du tout. Je me suis même demandé si je n'allais pas me casser tellement je peinais à suivre. Sans compter qu'ils n'arrêtent pas de gueuler...

Mais je suis resté. Et j'ai bien fait. C'est vraiment un très bon film. Certains acteurs ont du mal, ça se sent, mais certains sont parfaits, notamment le couple principal Sarah Forestier et Osman Elkharraz. Ils jouent bien, ils ne sont pas caricaturaux. Des pros. Donc, allez-y, restez-y, tenez bon, prenez patience. Il y a de très beaux moments, par exemple lorsque Krimo se lance dans le théâtre. On voit bien qu'il a du mal, qu'il essaie (un peu). « Man to man » a beau être un film plus professionnel, il n'empêche qu'il manque de coeur, de joie, peut-être tout simplement de vie... je préfère nettement « L'esquive » parce que ce film est vivant. Il a beau semblé être réalisé et joué par des amateurs, avec des comédiens débutants, une caméra à l'épaule bougeant en permanence... c'est quand même lui le vrai cinéma. Avec des vrais gens, avec des vraies envies, avec des vraies passions.

Pour finir, un lien vers une critique intéressante de ce film.