Mot-clé - Jacques Gamblin

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, décembre 22 2004

« Holy Lola »

Un bon film, bien sympa et sans prétention. En fait, j'avais un peu peur que ce soit très larmoyant (plein de petits enfants à adopter, les pauvres petits, etc.) mais ce n'est pas du tout le cas. Même si certains points sont assez noirs, notamment les explications sur les conditions du pays (les crimes des Khmers rouges, les mines disséminées dans tout le pays, les maladies, etc.), c'est plutôt assez gai (la présence des enfants ?). Certaines parties font très documentaire, notamment celle où une personne explique son calvaire quand il était prisonnier des Khmers rouges. À sa façon de parler, je ne pense pas qu'il s'agissait d'un acteur. Isabelle Carré et Jacques Gamblin sont tout à fait bien dans ce film. À noter la présence très intéressante de Bruno Putzulu ainsi que celle de Maria Pitarresi, qui jouait la femme de Philippe Torreton dans « Ça commence aujourd'hui »

Mais bon, c'est un Bertrand Tavernier. J'attendais autre chose de ce gars. Ça ne soutient justement pas la comparaison avec « Ça commence aujourd'hui ». Peut-être que d'un certain côté, ce n'est pas si mal. Je ne voulais pas revenir du cinéma en déprimant... En plus, la ballade dans ce pays est assez magique.

Ah, un dernier point : j'aimerais bien qu'on arrête de nous montrer du cul partout. Sincèrement, Isabelle Carré a beau avoir de très jolis petits seins, je ne vois pas l'intérêt de les montrer en permanence dans ce film.