Mot-clé - Jérémie Rénier

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, septembre 30 2008

« Le silence de Lorna »

Le plus étonnant est la fin, très (trop ?) ouverte mais le reste est un excellent film des frères Dardenne dont j'aime suivre la filmographie. J'aime leur façon de filmer, même si cela a un peu changer avec ce film, beaucoup moins « dans le mouvement » que « Rosetta par exemple. J'aime aussi leur écriture avec un scénario où on trouve toujours une femme forte. J'avais adoré « Rosetta » par exemple, film pourtant vraiment difficile. Ce film n'est clairement pas facile, mais il l'est plus que « Rosetta ». Et je pense qu'il me marquera moins. Néanmoins, c'est un excellent film, tout d'abord grâce à un scénario béton. Mais aussi par ses acteurs. Arta Dobroshi est vraiment douée, c'est encore une fois une excellente trouvaille des frères Dardennes. Jérémie Rénier est lui-aussi impressionnant dans son rôle de camé. Et puis, j'ai encore une fois pu apprécier l'apparition rapide d'Olivier Gourmet. En fait, je crois qu'on peut dire qu'Arta est le film. Je n'arrive pas à imaginer ce film sans elle.

Quelques billets intéressants sur ce film :

vendredi, mars 28 2008

« L'heure d'été »

C'est simple, tendre, émouvant. J'ai beaucoup aimé.. Cela relate les liens dans une famille, les souvenirs ou plutôt comment le passé est vécu par différentes personnes, voire différentes générations. Le passé en question est tout simple. Ne pas croire qu'il y a beaucoup de fantomes dans le placard. Mais même sans révélation particulièrement dure, le passé sera ressenti d'une façon ou d'une autre, même parmi les membres d'une même famille. Et ce ressenti fait toute la différence.

La partie sur l'art ne m'a pas passionné, j'ai préféré de loin les relations entre les différents personnages. Heureusement, les acteurs sont tous très bons. Juliette Binoche m'a moins ému que dans « Paris » mais elle a quelques très bonnes scènes. Charles Berling est comme à son habitude, bon, tout simplement. J'ai découvert Jérémie Rénier et j'espère qu'on le reverra prochainement. Même les gamins sont excellents.