Mot-clé - François Berléand

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, mars 10 2007

« Je crois que je l'aime »

Encore un film d'amour, mais côté humoristique cette fois. Ça permet de souffler un peu :) Surtout que le côté humoristique est vraiment réussi. La salle, comble pour une fois, était pliée de rire. Il faut avouer que Vincent Lindon en chef d'entreprise paranoïaque mais amoureux, François Berléand en espion qui fait des références à Mitterand et Kad Merad en copain du chef d'entreprise. Sans parler de Sandrine Bonnaire en artiste brut de fonderie. Je la trouve de plus en plus belle, vraiment lumineuse. Bref, une belle brochette d'acteurs.

Le scénario tient la route même si pas spécialement original. Par contre, les dialogues sont vraiment excellents.

Bon, pas grand chose d'autre à dire contrairement au précédent. « Je crois que je l'aime » est un très bon film pour oublier les soucis quotidiens, se marrer un bon coup, passer un bon moment. N'hésitez pas.

lundi, janvier 15 2007

« Ne le dis à personne »

Un excellent thriller de Guillaume Canet. Je suis vraiment époustouflé. Un bon film français de genre, c'est quand même pas fréquent. Nous français, on est plutôt doué pour la comédie mais là, c'est du grand art.

Les acteurs sont très crédibles, y compris les persos secondaires. Par exemple, André Dussolier, qui joue le père de la victime, est à 200 lieux de son dernier rôle (enfin dernier pour moi) où il jouait un vendeur immobilier amoureux de sa collègue. Et bien, jamais je n'ai pensé à son précédent rôle. Il était crédible dès le début. Ce n'était plus le vieux transi un peu coincé mais charmant. C'était l'ex-officier de gendarmerie dont la fille a été assassinée et qui est hanté par cette histoire.

La photo est vraiment intéressante, la bande son est très prenante, la musique vraiment bien choisie. Je ne vois pas un défaut à ce film. Le scénario tient la route tout du long (ce qui est loin d'être fréquent avec ce type de films).

Bref, une superbe réussite. Vivement le prochain film de Guillaume Canet.

vendredi, mars 17 2006

« L'ivresse du pouvoir »

Un film assez plat, peu d'entrain. Comme le dit si bien cette remarquable critique, on se demande où est passée l'ivresse. Bref, ne perdez pas votre temps avec ce film et foncez voir « Walk the line ».