Mot-clé - Emmanuelle Seigner

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, juin 15 2007

« Le Scaphandre et le papillon »

J'en suis encore tout émotionné. C'est vraiment un très bon film. Bien penser à prendre sa boîte de mouchoirs avec soi.Triste mais pas misérabiliste.

Quand j'ai entendu parler d'une adaptation de ce livre au cinéma, je me suis vraiment demandé comment ils allaient pouvoir faire pour le restituer fidèlement. Pour être franc, je ne l'ai pas lu. Je connais l'histoire de loin car ma mère avait lu ce livre et m'en avait parlé. Je trouve que, niveau technique, le film est très réussi. On a vraiment l'impression d'être Jean-Do. C'est saisissant par moment. Mais le plus impressionnant, c'est le jeu des acteurs. Commençons par Mathieu Almaric. Il est excellent. La plupart du temps, on entends sa voix comme s'il s'agissait de notre petite voix intérieure, commentant ce qui lui arrive. J'ai été positivement surpris par Emmanuelle Seigner. Comme d'habitude, Marie-José Croze a fait merveille.

Lire la critique de Mr.Movie sur allocine.fr, je suis d'accord en tout point (mais lui le dit bien mieux que moi :) ).

samedi, mars 17 2007

« La Môme »

Autant le dire tout de suite, ce film m'a beaucoup déçu. Un peu la faute à ces flashbacks continuels qui noient l'histoire. Mais bizarrement surtout à la façon dont ils ont décrit Édith Piaf. Je ne sais pas si c'est la vérité mais, si elle se comportait ainsi, elle était véritablement insupportable. Voix magnifique mais caractère insupportable. Toujours à hurler, à maltraiter tout le monde. Alors oui, elle a eu une vie difficile, oui ça n'a vraiment pas été simple pour elle, oui, elle buvait, était accro. OK. Ça explique, ça n'excuse pas. Bref, je n'ai pas réussi à entrer dans le film à cause d'Édith Piaf.

Par contre, je dois avouer que la prestation de Marion Cotillard est hallucinante. Il n'y a que une ou deux fois dans le film où j'ai réussi à voir/entendre Marion Cotillard et non pas Édith Piaf. Le reste du temps, je n'aurais pas su qui était l'actrice, je n'aurais pas été capable de le deviner. Ce n'est pas seulement grâce au maquillage. C'est aussi l'allure, la posture, la voix, les réactions. Les scènes avec Marcel Cerdan (joué par Jean-Pierre Martins) étaient aussi bien réussies, notamment celle où elle apprend la mort de Marcel Cerdan. C'est criant de vérité. Marion Cotillard a fait un boulot remarquable. J'en suis encore tout impressionné. C'est elle qui porte tout le film.

Voilà. Mon avis est simple : «Edith Piaf, le film » 0, « Marion Cotillard en Édith Piaf » 1.