Mot-clé - Clémence Poésy

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, février 5 2009

« Bons baisers de Bruges »

C'est un film complètement barré. Autant dire que j'ai adoré.

En gros, c'est l'histoire d'un tueur débutant qui a foiré sa première affaire. Il est envoyé se faire discret à Bruges avec son mentor. Le tueur débutant, c'est Colin Farrel, qui est à mourir de rire en tueur bébé, dépressif, suicidaire et un brin violent. Brendan Gleeson est le mentor/nounours/touriste idéal. Lui-aussi est excellent. Et enfin, il y a Ralph Fiennes, le patron complètement cinglé. Le trio est excellent, l'histoire est bien pensée, clairement originale.

Dire que je l'avais loupé au ciné. Attention à ceux qui veulent le voir en VO. Colin a un accent à couper au couteau. Enfin, j'ai trouvé. J'ai souvent faire des marche arrières pour entendre de nouveau et finir par comprendre.

Oh, et il y a Clémence Poésy, toujours aussi belle.

vendredi, juillet 18 2008

« La troisième partie du monde »

Clémence Poésy est très jolie. Vraiment.

Pour ce qui est du film, je n'ai pas grand chose à dire. Je n'ai absolument rien compris. L'histoire est assez simple au début : deux jeunes gens se rencontrent, s'aiment mais l'un des deux disparaît. Commence ensuite toute une histoire étonnante, sans queue ni tête parlant de trou noir, de disparition, d'entropie... bref, c'est très fantastique, il y a de belles images de galaxies, mais je ne vois pas du tout ce que ce film cherche à dire. Et j'ai beau lire la critique de Rob Gordon et être plutôt d'accord avec lui, ça n'empêche que j'ai plus l'impression d'une arnaque que d'un coup de génie.

Cela étant dit, Clémence Poésy porte vraiment le film sur ses épaules.