Mot-clé - Bénabar

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, janvier 1 2007

Bilan de cette année 2006

Encore une année qui se termine et une nouvelle qui commence. Les moments forts de cette année 2006 ont été pour moi l'arrivée de ma nièce, Clémence, et, loin après, l'achat de mon appart... cela a eu pour conséquence un seul voyage, mais quel voyage : le désert tunisien. Je conseille à tout le monde de vivre quelques instants dans ce type d'immensité. C'est quelque chose de magique. Je compte bien renouveller l'expérience. Ce fut aussi le concert de Souad Massi et celui de Bénabar. Encore une expérience à renouveller. Ça a été l'achat de mon Nikon D50, une belle bête avec qui je devrais passer un peu plus de temps. Enfin, ce fut aussi de très nombreux films (deux fois plus que l'année dernière). D'ailleurs, il y a eu beaucoup de très bons films.

Ce fut aussi de nombreuses mises à jour des documents que je traduis : le guide pratique sur le Plug and Play, ABS et PostgreSQL. J'ai plus ou moins consciemment laissé tomber LFS. Par contre, je suis de plus en plus fan de PostgreSQL. Je m'implique de plus en plus. Je suis même devenu « Translatioln manager » de pgAdmin. La documentation de PostgreSQL est passée en XML (pour la partie française) et j'ai beaucoup travaillé sur la génération des PDF.

Bref, une bonne année, riche en émotions... espérons que 2007 sera aussi bien remplie :)

mercredi, juin 7 2006

Concert de Bénabar

On m'avait prévenu (bonjour et merci, Sarah :) ), ses concerts sont de vrais one-man show. J'y suis allé et je peux dire que c'est vrai. Première chanson tranquille, puis les choses sérieuses commencent. Il met très rapidement la salle du Zénith dans sa poche. Tout le monde chante, applaudit, rigole. Un vrai moment de bonheur. Il a toujours une bêtise à raconter. Il sautille partout, court d'un bout de la scène à l'autre. Un vrai petit diablotin.

Ne pas croire que c'est que de la déconne. Les musiciens sont supers doués, les chansons, même si je les connais presque par coeur, racontent toute une histoire, mélancolique ou gaie. Le gars aux lumières est excellent. Une seule chanson m'était inconnue : l'histoire des ustensiles de cuisine, style pierrade, presse-agrumes, etc. J'espère qu'elle fera partie du prochain album.

Bref, j'ai passé un super moment... sauf que, au Zénith, c'est super-commercial : pub, vendeur de cochonneries. Je me demande si le fait qu'il fasse si chaud dans la salle n'est pas fait exprès pour que les clients achètent plein de boissons et de glaces (quoi, j'ai trop joué à SimPark ? :) ).