Mot-clé - Audrey Tautou

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, août 9 2007

« Un long dimanche de fiançailles »

J'ai plutôt bien aimé. C'est le bon film français, pas mal de têtes connues, un sujet intéressant. On remarque tout de suite la marque de Jean-Pierre Jeunet (à ce sujet, d'ailleurs, ce billet propose le premier court métrage de Jean-Pierre Jeunet, c'est édifiant :) ). Du coup, on voit en Mathilde la future Amélie Poulain, ce qui est assez marrant dans un film qui est bien moins rigolo que les autres de Jeunet.

Bref, sympa.

samedi, avril 14 2007

« Ensemble, c'est tout »

Enfin une bonne petite comédie à la française. Léger, amusant, tendre, rigolo, touchant... ça fait du bien. Ça change des films sanglants, des films tristes à mourir, des films intellos. Bref, j'ai le neurone décrassé et la zigomatique musclé :)

lundi, janvier 8 2007

« Hors de prix »

J'en attendais beaucoup de bien. Du coup, une fois arrivé dans la salle, je me suis demandé si j'avais vraiment fait le bon choix. Et cette mauvaise impression m'est restée un bon moment : gags pas drôles, pas d'action, pas de dialogue. Et puis, je ne sais pas. À un moment, tout s'est décoincé. Les dialogues étaient meilleures, les blagues me faisaient rire, les acteurs étaient bons.

Bref, de quoi passer un bon moment, mais pas plus.

Et un bon article de Sandra sur ce film.

mercredi, juin 29 2005

« Les poupées russes »

C'est incroyable à quel point on peut sentir qu'un film sera excellent dès les premières minutes du film. Le ton est alerte, les personnages ont l'air sympa. La musique est agréable, elle est même excellente tellement elle colle à l'histoire. L'histoire ne serait rien sans cette musique. Les effets visuels bien présents ne sont pas lourds mais apportent leur idée du film. Oui, dès les premières minutes, on peut savoir que le film sera excellent.

C'est ce qui m'est arrivé ce soir en allant voir « Les poupées russes ». Cédric Klapish a encore réussi une très belle histoire, humaine, sincère. Il a été bien aidé par son copain Romain Duris. Beaucoup d'autres bons acteurs sont de la partie, de Cécile de France à Kelly Reilly, en passant par Audrey Tautou.

Mais le plus important dans ce film, c'est l'histoire. Elle est bien plus intéressante et poussée qu'il pourrait y paraître. Bien que qualifié de comédie (ce qui est mérité dans le sens où je me suis vraiment bien marré), ce film met le doigt sur pas mal de questions que peuvent avoir des trentenaires. Notamment, Cédric Klapish raconte qu' « En fait, il y deux attitudes dans la vie : rêver et arrêter de rêver. Devenir grand c'est aussi arrêter de rêver. Par contre, c'est important de ne pas abandonner le rêve intégralement parce que sinon, on devient vieux avant l'âge, mais en même temps, il faut savoir ne pas vivre que dans un monde impossible. » C'est la problèmatique posée aux personnages principaux, dont Xavier (joué par Romain Duris).

À voir absolument. Notamment pour la scène des mains qui se parlent, très poétique et si vraie.

ps : je ne crois pas avoir assez insisté sur la musique... elle est grandiose... j'achète le CD demain :) ... pour les impatients, des extraits de la BOF (oui, je suis en train d'écouter ça).
ps2 : bien que ce soit la suite de « L'auberge espagnol », pas la peine de l'avoir vu pour passer un bon moment... j'en suis la preuve vivante.