Mot-clé - André Dussolier

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, novembre 3 2008

« Le crime est notre affaire »

Ahhh, André Dussolier et son kilt, Claude Rich et son personnage de bougon radin. Catherine Frot est souvent très drôle, très guillerette, elle est réjouissante à voir. Moi, j'ai beaucoup aimé. Bon, c'est clair, c'est pas vraiment un film qui va rester dans les annales, c'est pas non plus l'enquête policière la plus trépidante. Mais on sent que les acteurs/actrices se sont bien marrés et c'est assez communicatif. Le tout fait un bon film, sympa.

Donc pas d'accord avec Rob et d'accord avec Pascale et Sandra.

vendredi, mars 14 2008

« Cortex »

Bof bof. L'histoire est plutôt bien menée mais la fin est décevante. Par contre, j'ai trouvé Marthe Keller formidable, et André Dussolier plutôt performant dans son rôle de flic atteint de la maladie d’Alzheimer. Mais bon, l'histoire n'est pas suffisante pour faire décoller le film.

lundi, janvier 15 2007

« Ne le dis à personne »

Un excellent thriller de Guillaume Canet. Je suis vraiment époustouflé. Un bon film français de genre, c'est quand même pas fréquent. Nous français, on est plutôt doué pour la comédie mais là, c'est du grand art.

Les acteurs sont très crédibles, y compris les persos secondaires. Par exemple, André Dussolier, qui joue le père de la victime, est à 200 lieux de son dernier rôle (enfin dernier pour moi) où il jouait un vendeur immobilier amoureux de sa collègue. Et bien, jamais je n'ai pensé à son précédent rôle. Il était crédible dès le début. Ce n'était plus le vieux transi un peu coincé mais charmant. C'était l'ex-officier de gendarmerie dont la fille a été assassinée et qui est hanté par cette histoire.

La photo est vraiment intéressante, la bande son est très prenante, la musique vraiment bien choisie. Je ne vois pas un défaut à ce film. Le scénario tient la route tout du long (ce qui est loin d'être fréquent avec ce type de films).

Bref, une superbe réussite. Vivement le prochain film de Guillaume Canet.

samedi, décembre 23 2006

« Coeurs »

Drôle de film si vous voulez mon avis... La première moitié est au mieux déroutante, au pire ennuyante. La deuxième moitié est beaucoup plus intéressante. Les personnages commencent à se dévoiler. Cette deuxième moitié est à la fois drôle et émouvante. Ceci fait que je ne sais trop quoi penser de ce film. Un petit OVNI, bizarre mais pas désagréable.

C'est surtout un film d'acteurs. Pas la peine de regarder les décors, ils sont annexes (quoique certaines formes donnent des indications sur les personnages... mais justement, elles ne sont là que pour appuyer les personnages). Je ne dirais pas la même chose de la musique. Si vous tendez bien l'oreille, vous finirez par remarquer la patte si reconnaissable de Mark Snow, auteur/compositeur de la bande originale des séries X-Files et Millenium (c'est d'ailleurs grâce à cette dernière qu'Alain Resnais l'a engagé).

Bref, un film d'acteurs. Des personnages si normaux en apparence, mais qui cachent tous leurs secrets, leurs sentiments, leurs envies, leurs fantasmes... et surtout leur solitude et leur manque d'amour. La dernière scène est particulièrement touchante à ce titre. La soeur (jouée par Isabelle Carré) rentre, une grosse déception sentimentale sur le coeur. Elle aperçoit son frère (André Dussolier) dans les fauteuils, lui-aussi avec un gros vague à l'âme, une profonde tristesse dûe à une solitude qui n'est pas prêt de le laisser tranquille. Elle s'approche de lui et pose sa tête sur son épaule. Cette scène est admirablement jouée et montre à quel point ces deux êtres sont à la fois si proches et si seuls. Comme dit si bien Isabelle Carré, « mieux vaut la tendresse que la solitude ».

Finalement, je crois que je l'aime bien, ce film :)