Mot-clé - Albert Dupontel

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, octobre 25 2007

« L'ennemi intime »

C'est certainement le meilleur film que j'ai vu depuis un bon moment. Ce film relate la vie d'une section de l'armée française. Des personnes un peu M. tout-le-monde, embringués dans un conflit qu'ils ne comprennent pas (en tout cas pas tous), pas des va-t-en-guerre ni des colonialistes ni des innocents, plutôt un ou deux hommes et une troupe de gamins. C'est un film dur et complexe où on peut commencer à se rendre compte du contexte de l'époque, de la vie des soldats, de leurs états d'âme, ...

J'ai beaucoup aimé ce film, certainement l'un des meilleurs de cette année, mais il est vraiment très très dur.

Et mes félicitations à Benoît Magimel et à Albert Dupontel. Ils sont complètement habités par leur rôle. Ils sont impressionants.

jeudi, août 9 2007

« Un long dimanche de fiançailles »

J'ai plutôt bien aimé. C'est le bon film français, pas mal de têtes connues, un sujet intéressant. On remarque tout de suite la marque de Jean-Pierre Jeunet (à ce sujet, d'ailleurs, ce billet propose le premier court métrage de Jean-Pierre Jeunet, c'est édifiant :) ). Du coup, on voit en Mathilde la future Amélie Poulain, ce qui est assez marrant dans un film qui est bien moins rigolo que les autres de Jeunet.

Bref, sympa.

mardi, mars 7 2006

« Fauteuils d'orchestre »

Légèreté, humour et émotion. On est loin de « Syriana » et de sa complexité, de « Munich » et de son côté sombre, voire paranoïaque. Cet ensemble de petites histoires est très rafraichissant. J'irais bien le voir une deuxième fois.

C'est un film délicieux où on ne peut pas s'ennuyer. Valérie Lemercier est très rigolote, Albert Dupontel est touchant, Cécile de France est... tout ça à la fois : délicieuse, touchante, rigolote. J'ai redécouvert Claude Brasseur, très à l'aise dans cette relation fragile, difficile avec son fils (dans le film).

Et mention spéciale à Dani, que je n'avais jamais vue dans un film auparavant... son rôle lui va à merveille.