Parution de mon livre : "PostgreSQL, architecture et notions avancées"

Après pratiquement deux ans de travail, mon livre est enfin paru. Pour être franc, c'est assez étonnant de l'avoir entre les mains : un vrai livre, avec une vraie reliure et une vraie couverture, écrit par soi. C'est à la fois beaucoup de fierté et pas mal de questionnements sur la façon dont il va être reçu.

Ceci étant dit, sans savoir si le livre sera un succès en soi, c'est déjà pour moi un succès personnel. Le challenge était de pouvoir écrire un livre de 300 pages sur PostgreSQL, le livre que j'aurais aimé avoir entre les mains quand j'ai commencé à utiliser ce SGBD il y a maintenant plus de 15 ans sous l'impulsion de mon ancien patron.

Le résultat est à la hauteur de mes espérances et les premiers retours sont très positifs. Ce livre apporte beaucoup d'explications sur le fonctionnement et le comportement de PostgreSQL qui, de ce fait, n'est plus cette espèce de boîte noire à exécuter des requêtes. La critique rédigée par Jean-Michel Armand dans le GNU/Linux Magazine France numéro 190 est vraiment très intéressante. Je suis d'accord avec son auteur sur le fait que le début est assez ardu : on plonge directement dans la technique, sans trop montrer comment c'est utilisé derrière, en production. Cette partie-là n'est abordée qu'après. C'est une question que je m'étais posée lors de la rédaction, mais cette question est l'éternel problème de l'oeuf et de la poule ... Il faut commencer par quelque chose : soit on explique la base technique (ce qui est un peu rude), puis on finit par montrer l'application de cette base, soit on fait l'inverse. Il n'y a certainement pas une solution meilleure que l'autre. Le choix que j'avais fait me semble toujours le bon, même maintenant. Mais en effet, on peut avoir deux façons de lire le livre : en commençant par le début ou en allant directement dans les chapitres thématiques.

Je suis déjà prêt à reprendre le travail pour proposer une deuxième édition encore meilleure. Cette nouvelle édition pourrait se baser sur la prochaine version majeure de PostgreSQL, actuellement numérotée 9.6, qui comprend déjà des nouveautés très excitantes. Mais cette édition ne sera réellement intéressante qu'avec la prise en compte du retour des lecteurs de la première édition, pour corriger et améliorer ce qui doit l'être. N'hésitez donc pas à m'envoyer tout commentaire sur le livre, ce sera très apprécié.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet