Après avoir lu mes mails, Dave m'a proposé de descendre pour prendre le petit-déjeuner. On a été au restaurant de l'hôtel car Dave voulait un vrai petit-déjeuner, pas celui proposé par PGWest qui aurait été un peu léger. Je les ai retrouvé là-bas après ma douche. Il y avait Dave, Magnus et Devrim. L'omelette était bonne, la conversation excellente.

Après m'être enregistré (le tshirt et le programme sont moches mais le flyer de Damien est classe :) ), j'ai décidé d'aller au workshop sur la normalisation. Mauvais choix car le conférencier nous a fait faux bon. J'ai ensuite décidé d'aller au workshop « Test Driven Database Development ». Là-aussi, mauvais choix dû à un conférencier qui a une façon de donner une conférence qui ne me convient pas. Comme je ne voulais pas aller au workshop de Josh Berkus (qui n'a pas déjà vu son 3-hours GUC tour...), je suis allé à celui de Joe Conway. J'avoue que j'ai suivi assez peu. Je me suis installé au fond de la salle, et j'ai principalement travaillé sur pgAdmin. Que voulez-vous, les stats, ce n'est pas mon truc :)

Après la conférence, je suis retourné voir Dave qui m'a présenté à Sean Crowley (le chef marketing à EnterpriseDB, et une personne importante pour la mise en place du prochain PGDay européen). Nous sommes ensuite allés déjeuner. Le repas n'avait rien à envier à celui du PGCon : un burger froid, un petit paquet de chips et une boisson. Décevant. Pas sûr que je n'aille pas à Lori's Diner demain. Encore une fois, je n'ai jamais vu un meilleur buffet que celui qu'on a eu au PGDay européen à Paris.

Après la pause du midi, je suis allé voir « Improving Planner Prediction Accuracy with Custom Selectivity Functions ». Très clairement, je pense que seules cinq à six personnes dans la salle ont suivi le discours de Nathan Boley. Tous les autres (moi inclus) ont compris des trucs à droite et à gauche mais c'est tout. À mon avis, le gros problème est que c'était très complexe et qu'il expliquait très peu de choses trop rapidement. Il avait bien trop de slides pour une conférence de 50 minutes. Donc, très décevant car le sujet était intéressant et aurait mérité un meilleur traitement. Pour diminuer un peu mon « négativisme », Bruce a trouvé la conférence très intéressante. Magnus aussi, bien qu'un peu brouillonne et très mathématique.

La deuxième conférence n'était pas mieux. « Practical PostgreSQL Sharding » n'apporte pas grand-chose au sujet. Et j'avoue ne pas aimer cette façon de faire les slides (principalement composées de photos soi-disant rigolotes pour surligner le point du présentateur).

Dave m'a de nouveau chopé avant que j'aille à la prochaine conférence pour me présenter Karen Padir, autre employée de EnterpriseDB. Très sympa, elle s'occupe principalement des budgets de fonctionnement (si j'ai bien compris).

La dernière conférence était géniale. Vraiment l'exemple typique d'une bonne conférence (selon moi...). Robert Haas a expliqué en partie le fonctionnement du planificateur de PostgreSQL pendant sa conférence intitulée « The PostgreSQL Query Planner ». C'est sûr qu'après l'avoir entendu dire lors du déjeuner qu'il est impossible de connaître le planificateur en détails avec toutes ces facettes, ça donnait envie de savoir ce que lui savait car c'est clairement l'un de ceux qui connaissent le mieux cette partie de PostgreSQL actuellement (avec Greg Stark et Tom Lane). Pour en revenir à la conférence, il a expliqué simplement et avec beaucoup d'humour les différents types de parcours, les différents types de jointures. Il a été particulièrement rapide sur le reste, comme les paramètres de configuration importants pour le planificateur. Il faut avouer que les organisateurs de PGWest lui ont demandé de faire sa conf en 50 minutes alors qu'elle avait pris 90 minutes à PGEast (donc six mois avant). Bizarre pour une conférence qui est très populaire (la salle était bondée). En soi, je n'ai pas appris grand-chose, sauf quelques détails par-ci par-là qui pourraient finir dans une future formation de Dalibo.

Ce soir, c'est happy hour à je-ne-sais-plus-quel-pub. Malheureusement, sur place, un seul gars au bar qui est débordé, rien à manger. Du coup, rapidement, on est parti trouver un autre endroit où manger. Un autre pub, plus près de Union Square. On était douze, il y avait une bonne ambiance mais trop de bruit. J'avais du mal à écouter la conversation de mon voisin. Pourtant c'était intéressant. Bruce avait l'avait l'air de vouloir débaucher Greg pour bosser sur les index. Le repas était super bon et changeait un peu de ma nourriture ces derniers jours (incroyable, des légumes verts :) ). À la fin, Bruce a payé pour tout le monde, donc merci EnterpriseDB pour le repas. Les autres sont retournés au premier pub, et je suis retourné à l'hôtel.