« À genoux »

Après la lecture du « Dernier coyotte », j'avais bien envie de renouveler l'expérience. Et il se trouve que papa Noël a été bien sympa côté bouquins.

Donc j'ai lu « À genoux » avec beaucoup de plaisir. Petit problème, un des personnages était lié à un précédent livre (« Echo park ») que je n'avais pas (encore) lu. Bon, pour être franc, ça ne m'a pas empêché de comprendre et d'apprécier « À genoux » mais j'ai regretté de ne pas avoir lu « Echo park » avant car il en fait souvent référence pour expliquer les relations entre les différents personnages. En dehors de ça, j'ai vraiment beaucoup aimé. Harry Bosch est toujours aussi excellent : détestable et génial. L'histoire tourne autour du terrorisme, difficile d'en dire plus sans tout dévoiler. Elle est peut-être un peu en dessous, niveau intensité, du « Dernier coyotte ».

Du coup, je me suis acheté « Echo park » et je suis en train de lire « La glace noire ». Je pense qu'on peut dire raisonnablement que j'aime bien les romans de Michael Connelly.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet