pgAdmin : enfin des dialogues redimensionnables

Je travaille dessus depuis le 15 juin. Mon but était de faciliter la création de nouveaux dialogues (ne pas avoir à calculer l'emplacement d'un composant par exemple... je ne vous raconte pas le cauchemard qu'était le placement d'un élément en haut d'un dialogue car cela voulait dire recalculer la position de tous les éléments situés en dessous). C'était aussi de permettre aux utilisateurs de dimensionner les dialogues à la taille que leur permettait leur écran. Tout ceci est maintenant possible.

La réalisation de ce patch m'a demandé de comprendre l'écriture de fichiers XRC (des fichiers XML de définition des fenêtres/dialogues). Ce ne fut pas une partie de plaisir car le protocole est très peu décrit. J'ai quand même fini par trouver cette page de wiki mais la plupart du temps, ce fut surtout un processus du style modification/test/modification/test/etc pour comprendre le fonctionnement du schmilblick que je commence à bien maîtriser. Bien sûr, il existe des outils pour dessiner l'interface d'une fenêtre et générer automatiquement le fichier XRC mais je les trouve peu commode d'utilisation et la plupart sont très buggés. Donc, c'est du manuel. Vive gvim :)

Bref, après deux mois et demi de travail, j'arrive à un gros patch non complet car j'ai encore des soucis avec sept dialogues. J'ai donc commité tous les dialogues qui ne posaient pas de problème pour mieux travailler à la résolution des problèmes constatés. En effet, conserver un gros patch sur les trois architectures de pgAdmin n'est pas chose aisée.

J'ai commité ce patch cet après-midi. Tout a l'air d'aller bien.

J'ai relancé la discussion sur le patch qui a initié ce gros travail, à savoir le patch sur la possibilité de modifier le champ texte SQL du dialogue de propriétés des objets. Dave a déjà trouvé deux bugs sur Mac OS X. Je viens de corriger un bug, bien que non relatif à mon patch. Je n'arrive pas à reproduire le deuxième. Cette correction m'a permis de comprendre comment corriger un des dialogues non commités. Et après un peu de travail, je n'ai plus que quatre dialogues à revoir : fonction, rôle, type et schedule (planification des jobs de pgAgent). J'ai bon espoir que tout ceci soit fini rapidement.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet