Première boulette de la semaine...

Je tiens à présenter toutes mes excuses à la personne qui a laissé un commentaire sur le billet "Une idée arrivée pendant les RMLL". J'avais bien autorisé l'affichage de son commentaire mais, plus tard, ayant eu un flot de spams, son message a été supprimé avec... je suis vraiment désolé.

Si je me rappelle bien, cette personne disait qu'elle ne comprenait pas bien le coup des droits dont je parlais. Il ne s'agit pas de droits relatifs à la licence des documentations. Les traductions proposées par traduc.org sont, généralement, au format FDL. Je dis généralement car ce n'est pas le cas pour ABS par exemple. Peut-être que d'autres cas existent.

Pour en revenir au sujet de mon précédent billet, les droits dont je parlais étaient plutôt une règle entre le coordinateur et le traducteur. Le traducteur a priorité pour mettre à jour le document et j'aimerais bien que cette priorité soit supprimée pour dynamiser le processus de mise à jour.

Je ne suis pas sûr d'être encore très clair, je ne suis pas sûr non plus de répondre clairement à la question que j'ai stupidement supprimé. Bref, ami lecteur, si je n'ai pas répondu, n'hésite pas à poster un autre commentaire... cette fois-ci, j'éviterais soigneusement de le supprimer... encore désolé.

Commentaires

1. Le lundi, juillet 24 2006, 18:38 par Dup

Je ne suis pas l'auteur de la question, mais l'idée d'une traduction plus collaborative m'a traversé l'esprit (voir blog.delhomme.org/index.p... ). J'ai pensé qu'on pourrait peut être utiliser wikibooks pour cela. (je n'ai pas encore réalisé la chose avec l'un de mes projets et je ne connais donc pas la vraie faisabilité). J'imagine qu'en plus il faudrait trouver (écrire me semble plus juste) des outils d'import/export et de synchronisation, nos documentations étant - généralement - dans un format Docbook (ce qui n'est pas le cas par exemple du manuel d'Emacs).

2. Le mercredi, juillet 26 2006, 18:17 par Mushroom

Vous êtes entièrement pardonné, je n'avais en effet pas saisi le noeud du problème. :)

"les droits dont je parlais étaient plutôt une règle entre le coordinateur et le traducteur. Le traducteur a priorité pour mettre à jour le document et j'aimerais bien que cette priorité soit supprimée pour dynamiser le processus de mise à jour."

D'accord... c'est un autre problème, celui de la "propriété de la sortie libre". Il se pose lorsqu'un document n'est disponible que dans un fond documentaire, ce qui semble être la règle, même dans le Libre où "voler" une doc est perçu comme une vaine impolitesse.

Car l'herbergeur, comme n'importe qui, est alors en droit de faire "ce qu'il veut" du document, écrasant en l'exerçant le travail original (note: dans cette optique, le wiki est la pire des solution). D'où l'auteur se retrouve de fait mis sur la touche...

D'un autre côté, effectivement, un contributeur a souvent "une durée de vie" au-delà de laquelle il y a essoufflement et perte d'enthousiasme, si bien qu'attendre sans cesse un regain de motivation peut se traduire par une grande latence voir un blocage pur et simple.

C'est un équilibre difficile à trouver... une chose est sûre, il faut absolument que la règle soit débattue avec tous les protagonistes et explicitée pour toutes les nouvelles contributions.

On peut décliner les questions à aborder en trois points :

1- Comment le traducteur est censé être au courant d'une nouvelle version ? à lui de ce renseigner ? on lui envoie un mail en attendant réponse ? il est tenu de s'inscrire à une ML informant de toutes les mises à jour ?

2- Quel délais de réponse accorder au traducteur pour reprendre le document en main ? Quinze jours ? un mois ? plus ? moins ?

3- Dans le cadre d'un délais d'attente court, quel statut accorder à un traducteur venant après attribution ? aucun ? simple traducteur ? de fait coordinateur de la nouvelle traduction (autrement dit, il doit travailler avec les personnes sur les rangs mais dispose d'un droit de regard) ?

Bon, ce sont justes des pistes, mais l'abolition pure et simple d'une quelconque priorité me paraît -- pour avoir vécu ce genre de "dépossession" -- assez brutale d'un point de vue humain. Il y a sûrement un équilibre possible un modulant délais de manifestation et influence sur le résultat.

Oups ! pardon pour ce long commentaire :\ (on aura qu'à dire qu'il compte pour deux ;) )

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet