Turquie - jour 6 - Mosquée bleue, Sainte Sophie, Palais de Topkapi, Balade sur le Bosphore

Aujourd'hui, pas de bus mais un programme chargé.

Nous arrivons sur la place de l'hippodrome. J'ai l'impression d'être en Égypte car j'ai en face de moi deux obélisques. Bon, elles sont moins grandes et moins majestueuses qu'en Égypte mais quand même, c'est toujours impressionnant. Nous commençons par la mosquée bleue. Le bâtiment est immense. Pour entrer dans la mosquée, nous devons évidemment nous déchausser, couvrir les épaules et bustes des demoiselles... Une fois entrés, il est enfin possible de s'extasier devant la décoration intérieure. Tous les murs sont richement décorés, très colorés : il n'y a pas à dire, l'intérieur d'une mosquée est beaucoup plus gaie qu'une église. Bref, regardez les photos, ce sera bien mieux que mes discours peu éloquents.

Nous partons ensuite pour Sainte-Sophie. L'intérieur est moins joli à première vue mais c'est certainement dû aux travaux de restauration. Il est possible de monter aux deuxièmes étages où certaines fresques peuvent être admirées partiellement.

Dernière visite de la matinée, le palais de Topkapi : certainement mon meilleur souvenir du voyage. C'est une immense batisse comprenant de nombreuses pièces. Parmi celles-ci, il est possible de visiter les cuisines, le harem (supplément payant), la salle du trésor (aussi payant). Khad et moi n'avons pas pris les suppléments et nous avons déjà eu du mal à tout voir, tellement le palais est grand. Il est particulièrement bien placé pour fournir de nombreux points de vue sur le Bosphore. Enfin, c'est un endroit très calme, très reposant. C'est notamment dû aux jardins.


Après déjeuner, nous partons à un « défilé de vêtements ». Puis, nous partons pour le grand bazar, un espèce de super souk. Rien de particulier à dire à part que les vendeurs sont peu aimables et ne veulent pas marchander (ils auraient tort de le faire vu le nombre de couillons^Wtouristes qui viennent y acheter des souvenirs. C'est cher, il fait chaud... on peut sortir ?

Nous avions pris la balade sur le Bosphore en supplément et je ne le regrette pas. Certes, ce n'était pas très long mais ça permet de regarder la ville d'une autre façon. Nous découvrons ainsi les deux rives, l'européenne avec des habitations serrées les unes contre les autres, et l'asiatique où les habitations, moins riches, sont plus espacées. On redécouvre la ville à bord du bateau : les différentes mosquées, la tour Galata, etc.

Après dîner, je pars me coucher alors que les autres vont aux hamam... les chanceux... je suis bien trop crevé pour faire quoi que ce soit.

Commentaires

1. Le mardi, juillet 7 2009, 20:31 par Annecy

Magnifique les photos et le récit, ça donne envie de visiter ce pays, une fois de plus, il suffit de bien peu pour donner envie de partir là bas.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet