LFS et KDE

J'ai commencé la traduction de LFS en début d'après-midi. Je viens à peine de m'arrêter. Pfiou... dur boulot.

Pour mes traductions, j'ai toujours utilisé la ligne de commande que ce soit pour mes dépôts CVS ou pour appeller mon éditeur favori vim. Pour être franc, cela a toujours été suffisant. Donc, je ne sais pas ce qui m'a pris aujourd'hui de vouloir tester l'interface graphique que propose KDE. Je me suis dit dès le début que j'arrêterais rapidement ce test car j'avais peur de perdre trop de temps avec une interface graphique. Finalement, il est 23h43 et j'ai arrété de traduire pour écrire ce billet. L'expérience est plus que concluante. J'ai utilisé cervisia, une interface de CVS pour KDE, simple mais rapide et efficace. Seul petit regret, cervisia ne gère pas un ajout du répertoire et de son contenu en une seule demande. Pour l'édition des fichiers XML, j'ai pris Kate. Là aussi, simple et efficace. Je ne sais pas si Kate sait corriger l'orthographe sur un fichier XML mais cette question mérite quelques investigations. Bref, je suis ravi. Alors que les développeurs KDE viennent de sortir KDE-3.3 (que je n'ai pas encore, zut), je m'enthousiasme devant les possibilités de KDE-3.2. Et mieux encore, les rumeurs de l'Akademy semble prometteurs pour l'avenir de KDE.

Concernant la traduction, j'ai plutôt bien avancé aujourd'hui. J'ai terminé les chapitres 1, 2, 3, 4, 8, 9 et le prologue. Restent les deux mastodontes, les chapitres 5 et 6, ainsi qu'un autre petit chapitre. Les choses sérieuses commencent donc demain... en utilisant KDE pour de bon :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet