dimanche, avril 6 2008

« Raisons d'État »

Pfiou. La vie d'espion n'est pas une vie enviable... Malgré les 2h30 du film, cela passe tout seul. Je ne me suis pas du tout ennuyé. On voit l'évolution de la CIA entre 1939 et 1960 et quelques, notamment par les yeux d'un homme qui survivra sur toute cette période, ce qui est impressionnant pour un espion. De sa réussite lors de la seconde guerre mondiale au désastre de la Baie des Cochons. Ne pas s'attendre à plein de combats, d'exécutions et autres faits d'armes, c'est beaucoup plus calme. Il serait étonnant que le personnage principal ait seulement pris parti dans une bagarre. Par contre, il a certainement commandité un nombre certain d'exécutions. En clair, il ne se salit pas les mains, il n'est que le cerveau. Néanmoins, l'histoire est halletante.

Les acteurs sont très bons aussi. J'ai beaucoup aimé Robert de Niro mais celui qui m'a le plus impressionné, c'est Matt Damon. Malgré son rôle d'espion, il est à des kilomètres de son rôle dans « La vengeance dans la peau ». Il fait limite bureaucrate, voire petit comptable. Bref, le gars qu'on ne remarque pas. Matt Damon a un jeu tout en subtilité, il est vraiment très bon.

Bref, +1 :)

mardi, avril 1 2008

« 4 mois, 3 semaines et 2 jours »

Sincèrement, malgré tout le bien que j'en avais entendu dire, j'y suis allé un peu à reculons. Et j'ai eu tort. Quel excellent film. Les deux actrices principales sont vraiment très douées. J'avoue que c'est la première fois que je ne suis pas d'accord avec la critique de « Sur la route du cinéma ». En effet, la Roumanie de ce film est assez sinistre. Ça ne donne vraiment aucune envie d'aller y vivre. Mais il n'y a pas que des personnages antipathiques. Pour ne parler que d'elle, Ottila est d'une fidélité dans son amitié avec Gabita que ça en force le respect. Pour ce qui est du film, il y a une espèce de suspens, pas comme dans un thriller (quoiqu'à certains moments, ça en prends le chemin), mais plutôt une envie de savoir ce qui va arriver à ces deux jeunes femmes et comment elles vont réussir à se sortir du « problème » de Gabita. Non, c'est vraiment un film excellent, qui mérite amplement sa palme à Cannes.

jeudi, mars 27 2008

« Une jeunesse comme aucune autre »

Drôle de vie que celle des jeunes en Israël. Ce film suit le parcours de deux jeunes femmes, faisant leur service militaire à Jérusalem. Elles n'ont pas la même façon d'aborder leur service militaire mais elles sont dans la même galère et finiront par se lier d'amitié. Alors qu'elles pensent à vivre tout simplement, elles doivent faire face à leurs chefs, aux ordres qu'on leur donne, ordres qu'elles ne veulent pas toujours suivre. On voit donc une prison pour militaires désobéissantes. On voit des fouilles, des contrôles d'identité qui ont l'air de plus gêner ces jeunes femmes que les Arabes contrôlés. Elles font tout ça sans passion, sans intérêt pour la plupart. Et l'inévitable va se produire : un attentat à la bombe. Mais on reste avec les filles. Et leur vie étonnante va continuer. Malgré la peur et les risques, elles vont continuer les contrôles.

Vraiment étonnant.

La fiche d'allocine et la critique de « Sur la route du cinéma ».

lundi, mars 24 2008

« Marie-Antoinette »

Le seul film de Sofia Copola que je n'avais pas encore vu. Je l'ai trouvé moyen. Le début est intéressant car on y apprend la vie à la cour pour la reine, mais ça devient vite ennuyant. Certainement parce que la vie d'une reine devait être aussi passablement ennuyante avec tout ce protocole, tout ce carcan.

La critique de Sur la route du cinéma.

samedi, mars 22 2008

« Jarhead »

Ça faisait un moment que je voulais l'emprunter. Je l'avais même loupé au ciné. Pourtant, ça n'a pas vraiment ressemblé à ce que je m'attendais. C'est bien un film de guerre, mais je pensais voir plus de combats que ça. Je pensais voir quelque chose comme « Over There ». C'est différent mais c'est aussi très intéressant. Le monologue en fond est bien vu. J'ai bien aimé l'histoire, j'ai bien aimé les personnages. Jake Gyllenhaal est impressionnant, je l'ai trouvé vraiment génial. Bref, à voir absolument.

mercredi, février 13 2008

« L'interprète »

Le film est intéressant, tient bien en haleine... un bon thriller en fait. Sean Penn et Nicole Kidman sont tout à fait convainquants.

Le synopsys est assez simple : une interprète de l'ONU surprend par hasard une conversation révélant un complot visant à assassiner un président africain. Évidemment, elle est découverte et se fait poursuivre. Elle part tout raconter au service de sécurité de l'ONU. Un agent va assurer sa protection.

L'un des gros intérêt de ce film est qu'il se passe au sein de l'ONU, batîment international, donc batîment où la police américaine n'a aucun droit. L'autre intérêt est de mêler le passé de cette interprète en Afrique et son travail actuel.

Donc, un bon film, sans plus.

jeudi, janvier 17 2008

« Dead man »

Chiant.

PS : ok, c'est un commentaire un peu lapidaire mais je ne sais pas quoi dire sur ce film qui m'a vraiment ennuyé. Il y a des moments rigolos, mais le reste bof bof.

« Elizabeth »

Premier tome du tryptique. Moins bon que le second, mais néanmoins très bon. Cate Blanchett est excellente. Je suis bien moins enthousiaste pour les acteurs français. Seule Fanny Ardant s'en sort honorablement. À noter la présence de Daniel Craig dans le rôle du prêtre agent secret (oui, assez marrant quand on pense que ce film est sorti en 99 :) ).

Concernant l'histoire, encore une fois, peu de guerre, et principalement des manoeuvres politiques, des trahisons, des agents secrets... de la politique à l'état brut. A 21 ans, la princesse Elizabeth est emprisonnée parce qu'elle représente une menace pour sa soeur, la reine d'Angleterre. Elle arrivera néanmoins à échapper à la mort grâce à la « gentillesse » de sa soeur. Elle est assignée à résidence jusqu'à la mort de sa soeur, date à laquelle elle devient reine d'Angleterre. Que vont devenir les catholiques maintenant qu'une reine protestante est au pouvoir ? Va-t'elle accepter de se marier pour éviter une guerre à son pays qui se trouve dans un état lamentable ? Et à qui ? le français flambeur et libertin ou l'espagnol dévôt ?

samedi, janvier 5 2008

« The Queen »

Encore un que j'ai loupé. Pourtant, quel excellent film. On passe par tous les sentiments : on est stupéfait en découvrant le protocole, amusé par le côté parfois très primesautier du premier ministre, attristé, voire en colère, par le comportement de la reine... Les acteurs sont très bons. Helen Mirren en premier plan évidemment, mais j'ai aussi beaucoup aimé Michael Sheen que je ne connaissais pas mais qui mérite d'être connu. J'aime beaucoup l'attitude à la fois respectueuse et amusée du premier ministre. Ce film a le mérite de montrer l'envers du décor. Nous assistons à la vie dans les palaces royaux et à celle du 10 Downing Street tout juste après la mort de la princesse Diana. Cela aurait pu être très ennuyeux, mais c'est tout le contraire. Bref, excellent, à voir... je pense que je le louerais une deuxième fois (ce qui est très très rare chez moi).

Sur ce, je vais me servir une tasse de thé :)

jeudi, décembre 27 2007

« La collection des courts-métrages PIXAR »

Hé oui, papa Noël a été très gentil avec moi. Faut dire que j'ai été très gentil toute l'année, donc ce n'est qu'un juste retour des choses :)

Bref. Je me suis bien marré avec ce DVD, c'est une vraie bonne idée de PIXAR de l'avoir sorti pour Noël. Les courts-métrages toujours présentés avant le « vrai » film sont souvent réussis. On voit bien les progrès techniques et artistiques qu'ils ont fait au fil des ans. J'en connaissais peu bizarrement. Mon préféré reste toujours « Saute-mouton », qui arrive à être en même temps rigolo, émouvant et complètement déjanté. J'ai découvert « Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension », excellent lui-aussi, ainsi que « La nouvelle voiture de Bob ». Le documentaire est intéressant, par contre les commentaires audio le sont moins.

Ça fait un très joli cadeau... à voir et à revoir.

mardi, décembre 18 2007

« Carnets de voyage »

Très bon film. Je ne serais pas aussi enthousiaste qu'Alexandre mais j'ai quand même beaucoup aimé. C'est vrai que les paysages sont fabuleux, que les deux personnages principaux sont très sympathiques et particulièrement sincères (notamment pour la partie au Pérou), que la photo est vraiment travaillé (notamment pour bien montrer les gens) et que la bande son est très sympa. L'histoire, en gros, est celle d'Ernesto Che Guevarra qui va partir avec un ami dans un voyage qui les promènera dans toute l'Amérique Latine. Plus qu'un voyage, ce sera un parcours initiatique. Pas de moral dans ce film, simplement des discussions avec les gens qu'ils rencontrent. Ces discussions sont certainement le but de cette histoire car elle va montrer comment la conscience politique du Che va se former.

Quand je pense que je voulais le voir à sa sortie mais que je l'ai loupé, quel imbécile je suis.

PS : je me demandais où j'avais déjà vu l'acteur (qui joue Ernesto Che Guevarra). Je pensais à « Amours chiennes ». allocine.fr a continué la liste : Gael Garcia Bernal a joué dans « Babel » et « La science des rêves » (pour ceux que j'ai vu, mais la liste est bien plus longue).

dimanche, novembre 18 2007

« Over There »

Clairement une de mes séries péférées (peut-être même ma série préférée avec « À la maison blanche »).

Cette série racontre le quotidien d'une section de l'armée américaine qui arrive en Irak. Ils ont l'air d'un peu tout le monde : beaucoup sont dans l'armée pour avoir une bourse d'étude, un autre pour se « racheter » de peits délits dans le civil (mesure judiciaire, je suppose). Bref, pas forcément des tueurs sanguinaires, ni des bourreaux, ni des chauvins en mal de vengeance du 11 septembre. Vraiment rien de tout cela.

Dès leur arrivée, ça chauffe. À peine arrivés en Irak, lors de leur premier convoi, ils sont attaqués près d'une mosquée. Celle-ci joue un rôle particulier dans cet épisode car ils ne pourront pas vraiment attaquer, surtout avec la présence de la presse à côté. Du coup, ils attendront longtemps à observer ce qu'ils se passent, à tuer le temps. Puis vient l'attaque. Ils vont tuer des hommes et cela en bouleversera beaucoup d'entre eux. Le reste des 13 épisodes est du même calibre : des hommes et des femmes sans animosité envers les Irakiens (tout du moins au début) qui vont devoir tuer des hommes parce qu'ils doivent obéir mais surtout parce qu'ils doivent survivre. Tous les sujets de la guerre en Irak seront abordés : la mort, les mutilations, les américains d'origine arabe, le massacre de civils, la torture, le fait de tuer un homme sans être sûr qu'il est du mauvais camp, les kidnappings de journalistes, les problèmes avec les médias, les prisons minables et mal gardées, les butins de guerre, les prises d'otage, les orphelins, les ONG, les soldats iraquiens, les surveillances de convoi, le racisme, les désertions, etc. Mais sans oublier la vie des familles de soldats : la réaction de la femme de Bo (qui sera mutilé dès le second épisode), la réaction de la femme de Dim, qui le trompe allègrement, se saoule, etc., la réaction du mari de Double XL... Seul point oublié à mon souvenir : les mutilations volontaires. Il ne faut pas oublier leur groupe. Ils sont tous dans la même galère mais ils semblent si différents : de par leur origine géographique, de par leur origine sociale, de par leur couleur de peau, de part leur scolarisation. Cela va générer de nombreux conflits entre eux. Mais ils finiront par se souder, par former une équipe, une vraie. Un peu comme leur aguerrissement. Ils sont arrivés jeunes soldats, pas défraîchis. Et on les voit évoluer, devenir de « vrais » soldats. Ils ont appris à se battre et à tuer, sans plaisir. L'envie de survivre les rend performant à tuer.

Bref, les histoires sont très prenantes, on tremble pour eux, on est choqué de ce qu'ils leur arrivent. Et on est accroché du début à la fin.

Les acteurs sont vraiment très bons. Personne de connus sauf le sergent Scream (Erik Palladino qui avait notamment joué dans Urgences).

La photo est magnifique. Que ce soit pendant les déplacements, ou pendant les nombreuses attentes dans leur vie de soldat, les paysages sont magnifiques. Pendant les combats, c'est (malheureusement ?) très vivant... on se croirait dedans.

La série s'est arrêtée après 13 épisodes. 13 épisodes d'une remarquable qualité humaine et technique. D'une certaine façon, c'est bien. Ça évitera de tomber dans le nul ou dans la redite. D'un autre côté, j'aurais aimé connaître la suite des aventures des hommes du sergent Scream et des deux femmes chauffeurs... même si je tremblais pour eux pendant tous les épisodes (y compris, et surtout, le dernier).

samedi, novembre 10 2007

« Minority Report »

Un très bon film : un peu de science-fiction, un peu de policier et pas mal de philo :) La course-poursuite avec Agatha est absolument géniale. J'ai souvent évité ce film à cause de sa durée mais en fait, ça ne m'a pas paru long. Mon seul bémol concerne un des assassinats où je ne comprends pas comment le meurtrier a réussi à tromper les Pré-Cogs. En dehors de ça, que du bon. À noter la présence de Kathryn Morris, femme de John Anderton dans le film, et célèbre Lilly dans l'excellente, mais trop larmoyante pour moi, série Cold Case.

vendredi, novembre 2 2007

« Les oubliées de Juarez »

À oublier.

Désolé pour la blague un peu facile mais même la présence de Martin Sheen n'y change rien (malgré le grand respect que j'ai pour cet acteur). C'est dommage car ce fait divers horrible aurait mérité bien mieux que ce mauvais « Erin Brockovich » policier.

(oui, je devais louer « Jarhead » mais comme je suis en train de regarder la série « Over there », j'ai mon lot de conflit irakien)

dimanche, octobre 28 2007

« La mémoire dans la peau »

Bon, je crois que j'ai fait une belle boulette samedi soir. Je suis allé innocemment à VidéoFutur car rien ne m'intéressait à mon ciné. Première colonne, j'avais déjà tout vu. Deuxième colonne, soit j'avais déjà vu soit ça ne m'intéressait pas. J'ai continué, colonne par colonne... il y a plein de films excellents (et moins excellents) que je n'ai pas vu :) sans compter que mon ancienne carte de fidélité est toujours valable et qu'elle compte 22 € de crédit ! Bref, c'est la joie. De bonnes soirées en perspective :)

Je commence donc par le tome 1 de l'histoire de Jason Bourne. Comme j'ai vu la fin, je voulais voir le début... oui, c'est un peu bizarre. Cela étant dit, je ne suis pas sûr de vouloir voir le 2. C'est un film sympa, musclé, quelque fois rigolo. Mais voilà, c'est tout. Ça ne me fait pas frémir. Je pourrais faire mon repassage en le regardant. Il y a quand même un moment d'anthologie : la poursuite en Mini dans Paris. Alors, ça, c'était excellent :) le reste est plutôt moyen.

Vivement le prochain film (à priori « Jarhead »).

vendredi, octobre 12 2007

« Lost in translation »

Deuxième film de Sofia Coppola, mon préféré à ce jour. Ce film est un petit bijou de simplicité, de tendresse et d'humour. Cela doit ccertainement beaucoup aux deux acteurs principaux, à savoir Bill Murray (que je ne connaissais que de nom et qui est excellent, un vrai Droopy en exil) et Scarlett Johansson (une très bonne actrice, son premier grand rôle à ma connaissance). Mais c'est aussi dû à la réalisatrice et à son univers si particulier, à sa façon tout en douceur de dire les choses ou plutôt de les montrer. C'est certain, elle sait créer une atmosphère. J'aime beaucoup de qu'en dit Julian85 dans les critiques spectateurs : « On aime pas Lost in Translation, on en tombe amoureux. ».

mercredi, septembre 26 2007

« Virgin suicides »

Je devais aller au cinéma ce soir. Malheureusement, j'avais oublié le CA de traduc.org. Bref, après le CA, je me suis tourné vers ce film que j'avais en attente depuis un bon moment.

« Virgin Suicides » est un film dérangeant, autant dans son sujet que dans sa mise en scène. Le sujet n'était pourtant pas simple : le suicide des jeunes, la perte de l'innocence. Sofia Copolla s'en sort remarquablement bien, réussissant un film à la fois romantique et horrible. Les acteurs sont vraiment bons, avec une mention spéciale pour Kirsten Dunst dont la beauté illumine chaque scène. Bref, très troublant, beau, suffoquant, romantique. Mais c'est certainement pas à mettre entre toutes les mains.

lundi, août 20 2007

« 21 grammes »

Whaou, put1 de film :)

C'est aussi excellent que l'est « Babel ». Il faut avouer qu'il s'agit du même réalisateur, raison pour laquelle j'ai acheté ce DVD. Le style de Alejandro González Inárritu se démarque vraiment des autres réalisateurs. Comme dans Babel, nous assistons à un ensemble d'histoires, certaines dans le passé, d'autres dans le futur, où différents personnages se croisent, se mélangent, vivent. Des personnages que tout oppose mais qui finissent par se rencontrer. Je ne peux malheureusement rien dire sans gâcher l'histoire. Ce n'est pas vraiment qu'il y a un suspens mais dès les toutes premières minutes du film, des scènes très courtes se mélangent et vous finissez par ne plus comprendre qui est le mari de qui, qui est malheureux par la perte d'un être cher, qui semble avoir une vie rangée mais semble complètement démoli dans la scène suivante. En fait, le gros intérêt de cette mise en scène est qu'on veut comprendre. On regarde toutes ces scènes et on essaie de les mettre dans le bon ordre. Et ça marche terriblement bien. On finit par recoller les morceaux de l'histoire, on finit par comprendre comment un ex-taulard, reconverti au christianisme, se fait frapper avec une batte de base ball dans une chambre miteuse d'un motel par une femme plutôt bon chic bon genre alors qu'un autre à côté d'eux va se tirer une balle en pleine poitrine (ça fait partie de l'histoire mais sans le reste du contexte, on ne peut pas appeler ça un spoiler).

En dehors du style, de la réalisation, il y a le scénario. Et là aussi, ça vous prend aux tripes. L'histoire est vraiment bien écrite, bien ficelée. C'est très triste, quelque soit la petite histoire que vous prenez mais c'est très prenant. On veut savoir ce qu'il s'est passé, ce qu'il va arriver, comment les personnages vont réagir à tout ce qui leur arrive. C'est vraiment bouleversant.

Bref, je m'arrête là pour ne pas gâcher votre plaisir. Un seul mot pour dire qu'il y a au moins trois excellents acteurs dans ce film. Et quand je dis excellents, ils m'ont vraiment bluffés : Sean Penn, Benicio Del Toro et Naomi Watts. À noter la présence de Charlotte Gainsbourg qui n'a malheureusement qu'un petit rôle dans ce grand film.

jeudi, août 9 2007

« Un long dimanche de fiançailles »

J'ai plutôt bien aimé. C'est le bon film français, pas mal de têtes connues, un sujet intéressant. On remarque tout de suite la marque de Jean-Pierre Jeunet (à ce sujet, d'ailleurs, ce billet propose le premier court métrage de Jean-Pierre Jeunet, c'est édifiant :) ). Du coup, on voit en Mathilde la future Amélie Poulain, ce qui est assez marrant dans un film qui est bien moins rigolo que les autres de Jeunet.

Bref, sympa.

mercredi, août 8 2007

« La vie de David Gale »

J'ai emprunté ce DVD à Khad depuis facilement deux ans. Je ne trouvais jamais un moment pour le regarder. C'est chose faite.

L'histoire est très bien racontée, le suspens reste jusqu'à la fin. Ne vous attendez pas à voir des trucs sordides. David Gale est un professeur d'université qui sera accusé de viol et de meurtre alors qu'il est un fervent défenseur de l'abolition de la peine de mort. Juste avant d'être exécuté, il racontera son histoire à une journaliste. C'est cette histoire à laquelle vous assistez.

La photo est bonne, sans être réellement excellente. La musique est sympa. Mais ce sont surtout les acteurs et l'histoire qui sont phénoménaux, émouvants, justes. Je ne comprends pas comment j'ai pu louper ce film. Avant de le trouver chez Khad, je n'en avais jamais entendu parler. C'est donc une excellente découverte.

À regarder, que vous soyez pour ou contre la peine de mort.

- page 2 de 3 -